sourd

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français surt, issu du latin surdus (sens identique).

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin sourd
/suʁ/
sourds
/suʁ/
Féminin sourde
/suʁd/
sourdes
/suʁd/

sourd /suʁ/ masculin

  1. Dont l’acuité auditive est diminuée de façon importante ou totale, en parlant d'une personne ou d'un animal.
    • Il est devenu sourd. Ma cousine n’entend pas, elle est sourde.
    • Cette maladie l’a rendu sourd d’une oreille. Il est complètement sourd.
  2. (Figuré) Qui ne tient pas compte de ce qu'on lui dit, qui refuse de comprendre.
    • […]; il y a le nageur intrépide qui, sourd aux appels du maître baigneur, dépasse les limites du bain surveillé, gagne la pleine mer et est emporté par une lame de fond. (Franc-Nohain, Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  3. Qui est peu sonore, qui rend un son étouffé.
    • La pénombre le dissimulait, la rumeur sourde des vaches qui ruminaient dominait le bruit de sa respiration précipitée ; […]. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […] et, à cet instant précis, le halètement sourd d’une locomotive et son cri rauque montant dans un jet de vapeur, m’emplirent d’un tel tumulte de sensations heurtées qu’eussé-je vu l’océan surgir et balayer de contraste le hideux mur de l’hôpital Lariboisière, ma stupéfaction n’aurait pas été plus profonde. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Pendant que les lames attaquaient mon vaillant navire et que leurs coups sourds faisaient résonner la coque qui vibrait et se plaignait sous les chocs, je restai allongé sur ma couchette, […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Bientôt tes appels ne seront plus que rauquements de plus en plus sourds, beuglements de désespoir si fatigués qu'ils ne dépasseront plus ta gorge, étranglée de terreur […]. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
  4. (Linguistique) Se dit d’un son du langage qui ne fait pas vibrer les cordes vocales.
    • En français oral, Les consonnes sourdes sont /p/, /t/, /k/, /f/ /s/ /ʃ/. Les autres sont dites sonores.
  5. (Figuré) Qui est peu sensible, qui se perçoit peu.
    • Et, peu à peu, de la douceur primordiale, un peu timide et avide de tendresse de son caractère, montaient une sourde irritation, une rancœur et une révolte. (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Une colère sourde et terrible, qu’il tentait vainement de refréner, l’envahit et le domina. (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Lorsqu’au bout de quelques semaines Elhamy la remercia, avec une cordialité souriante, du bien qu'elle avait fait à son fils, une émotion sourde étreignit sa gorge. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  6. (Arts) Qualifie les tons qui manquent d’éclat.
  7. (Figuré) (Péjoratif) Se dit de certaines choses qui se font secrètement, sans bruit, sans éclat.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin sourd
/suʁ/
sourds
/suʁ/
Féminin sourde
/suʁd/
sourdes
/suʁd/

sourd genre à préciser : {{m}}, {{f}}, {{mf}}, {{n}} ?

  1. Personne sourde.
    • Autrefois on venait en pèlerinage chercher certaine huile bénite qu’on y distribuait et qui avait, disait-on, le privilège de rendre l’ouïe aux sourds. (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, éd.1923)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe sourdre
Indicatif Présent
il/elle/on sourd
Imparfait
Passé simple
Futur simple

sourd /suʁ/

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de sourdre.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • France  : écouter « sourd [suʁ] »

Références[modifier | modifier le wikitexte]