tréteau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin transtillum.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
tréteau tréteaux
/tʁe.to/
tréteaux métalliques dans la soute d'un navire

tréteau masculin

  1. Support stable amovible, offrant au moins deux points d'appui, utilisé en construction ou pour une installation temporaire.
    • Les magasins d'ailleurs sont vides, nous y mangeons sur des tréteaux, interrompus par le bombardement de Burnhaupt-le-Haut, dont le clocher vacille et s'effondre. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Au pluriel) Théâtre de saltimbanque, théâtre où l’on représente des pièces bouffonnes et populaires.
    • Le drame bouffon, la farce, appartiennent plus en propre au moyen-âge, mais encore ici il y a un certain rapport de filiation entre les acteurs des tréteaux du moyen-âge et les derniers histrions de l'antiquité. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  1. (Au pluriel) Métier de comédien.
    • Monter sur les tréteaux, se faire comédien.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]