verger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(nom) Du latin viridarium, de viridis, « vert ».
(verbe) De verge, lui-même du latin virga.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
verger vergers
/vɛʁ.ʒe/

verger /vɛʁ.ʒe/ masculin

  1. (Agriculture) Lieu planté d’arbres fruitiers.
    • La plupart des montagnes de Walachie sont garnies de bois composés de poiriers, de cerisiers, d'abricotiers et autres arbres fruitiers qui donnent aux forêts l'aspect d'immenses vergers. (Edme Mentelle & Conrad Malte-Brun, Géographie mathématique, physique & politique de toutes les parties du monde, vol.16, p.272, 1803)
    • Catherine et moi nous allions derrière, dans le verger ; nous mordions dans les mêmes pommes et dans les mêmes poires ; nous étions les plus heureux du monde. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Dans les vergers ou les terrains vagues, où l'on ne compte pas sur la récolte du sol, on plante en général 200 pommiers ou poiriers par hectare. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.136)
    • […]; puis, ayant longé un champ d’avoine, étoilé de bluets et de coquelicots, nous arrivâmes en un verger où des vaches, à la robe bringelée, dormaient couchées à l’ombre des pommiers. (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • […], mais l’on n’était qu’en juin et, sauf pour les poires de moisson qui mûrissent en août, il fallait encore attendre longtemps avant de savourer concurremment les pommes du verger et la vengeance désirée. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les formes de dégradation du phylum du Chêne-vert sont très nombreuses et constituent l'essentiel du paysage méditerranéen français là où l'homme n'a pas placé ses vignes, ses olivettes, ses vergers d’Amandiers, ses jardins ou ses cultures labourées. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.174)
    • Je demandai à ma mère d’aller aux vergers cueillir la cerise. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954, p.33)
  2. (Québec) Pommeraie.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

verger /vɛʁ.ʒe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Mesurer, jauger avec une verge.
  2. Rayer comme de marques de verge.
    • Verger du papier, une étoffe.
  3. (Québec) Frapper, battre avec une verge.
    • Il s’est mis à me verger dessus.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

verger

  1. Appariteur, bedeau.