Renaissance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : renaissance

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir renaissance.

Nom propre [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Renaissance Renaissances
\ʁə.nɛ.sɑ̃s\

Renaissance \ʁə.nɛ.sɑ̃s\ féminin

  1. (Histoire) Mouvement qui, du quatorzième siècle au seizième siècle, en Italie puis dans le reste de l'Europe, permit, en se distinguant de la culture monastique et théologique du Moyen Âge, d'étendre aux laïcs les études philosophiques, les lettres, les arts et les sciences et de les renouveler par l'étude des textes grecs et latins redécouverts ou rétablis dans leur texte original ou par l'imitation des chefs-d'œuvre exhumés de l'art antique.
    • Nous avons nommé le Seizième siècle, la Renaissance, avec une admirable justesse d’expression. Ce siècle fut l’aurore d’un monde nouveau, les hommes en parleront encore qu’on ne se souviendra plus de quelques siècles antérieurs […] — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Étrange préoccupation dont l'honneur ou le blâme appartient à l’ère si improprement appelée Renaissance, et que, pour notre part, et pour diverses raisons, nous nommerions volontiers l’ère rétrograde. — (Numismatique : Recherches sue les Monnaies des Évêques de Toul, par Ch. Robert (rapport de M. L. Paris), dans les Travaux de l'Académie nationale de Reims, volume 5 (20 novembre 1846-27 mai 1847), Reims : chez P. Regnier & chez Brissard-Binet, 1847, p. 5)
    • Cette mécanique que Buridan enseignait rue du Fouarre, aux environs de 1350, pénétra dans l’Italie de la Renaissance, par l’entremise de Jules César Scaliger, qui en fut le porte-parole. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • À première vue, on attribuerait au gothique flamboyant cette maîtresse œuvre où l’on découvre bientôt les volutes, les ornements, toutes les riches imaginations de la Renaissance. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par extension) Période d’effervescence artistique, littéraire, culturelle.
    • Les trois Renaissances.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Invariable
Renaissance
\ʁə.nɛ.sɑ̃s\

Renaissance \ʁə.nɛ.sɑ̃s\ invariable

  1. (Par apposition) Relatif à l’époque de la Renaissance ou à ce qui l'imite.
    • Rien n’y manque : le photographe n'a oublié ni le tapis de velours ponceau et les livres dorés sur tranches, ni le fauteuil vaguement Renaissance agrémenté de punaises en cuivre et lourdement capitonné. — (Pierre Froger, Autrefois... chez nous : Livre de raison d'une Famille de l'Ouest, Angers : chez H. Siraudeau & Cie, 1950, p. 89)
    • Les châteaux ont beau être monnaie courante ici, ils ne cessent de m'impressionner. Azay-le-Rideau, Chambord, Blois, Chinon. Petits, grands, très vieux, ou plutôt Renaissance, isolés sur une île ou cachés derrière un bosquet, entourés de plans d'eau, de jardins, d'arbres majestueux, avec de petites routes qui serpentent de l'un à l'autre : ils sont tous fabuleux. — (Louis Jolicoeur, Poste restante, Québec, L'instant même, 2015, p. 38.)

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Renaissance \rənɛˈsã:s\ féminin

  1. (Histoire) Renaissance.

Prononciation[modifier le wikicode]


Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunt au français.

Nom propre [modifier le wikicode]

Renaissance \rɨˈneɪsəns\ (Royaume-Uni), \ˈrɛnɨsɑːns\ (États-Unis)

  1. (Histoire) Renaissance.

Prononciation[modifier le wikicode]