abouler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1790) Dérivé de à et de bouler (« rouler »). Le vieux français avait aboulir (« se précipiter »). Ou de l'occitan abolar (« donner, apporter »)[1].

Verbe [modifier le wikicode]

abouler \a.bu.le\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’abouler)

  1. (Transitif) (Argot) Donner, remettre, payer.
    • C’est étonnant, monsieur Rodolphe, comme depuis que je vous connais il m’aboule des choses qui ont l’air de se manigancer là-haut ! — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Aboule ta main, pour m’aider à me lever. Hop ! Voilà, merci ! — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 339.)
    • Ainsi seront-ils nombreux à tenter ce pari jugé risqué : demander au spectateur gâté par un été de spectacles gratuits d’abouler l’automne venu un prix d’entrée. — (Sylvain Cormier, Le Devoir, 29 août 2004)
  2. (Intransitif) (Argot) Arriver ou survenir avec une certaine soudaineté, débouler, débarquer.
  3. (Intransitif) (Canada) (Familier) (Vieilli) Venir, aboutir, en finir.
  4. (Pronominal)(Argot) Arriver, survenir avec une certaine soudaineté.

Notes[modifier le wikicode]

La désignation du destinataire est souvent implicite. On utilise rarement aboule-toi, mais simplement aboule.

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Brétigny-sur-Orge) : écouter « abouler »
  • France (Lyon) : écouter « abouler [Prononciation ?] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. F. Vernet, Que dalle ! Quand l'argot parle occitan, Bouloc : IEO Edicions, 2007

Angevin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

abouler \Prononciation ?\

  1. Amener, jeter en roulant.
  2. (Pêche) Battre avec un bouloir.

Références[modifier le wikicode]

  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, p. 193 à 199, p. 206 → [version en ligne]