anéantissement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de anéantir avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
anéantissement anéantissements
\a.ne.ɑ̃.tis.mɑ̃\
ou \a.ne.ɑ̃.ti.sə.mɑ̃\

anéantissement \a.ne.ɑ̃.tis.mɑ̃\ masculin

  1. Fait d’être anéanti.
    • Encore hier, on annonçait le triomphe de l’Espagne et l’anéantissement de Bolivar , tandis que déjà depuis plusieurs mois, armée, généraux de l’Espagne, tout avait passé sous les fourches caudines, et que sa domination avait fini en Amérique ; […]. — (Dominique Dufour de Pradt, Vrai système de l'Europe relativement à l'Amérique et à la Grèce, Paris : chez Béchet aîné, 1825 p. 51)
    • C’est au premier anéantissement des légions nomades qui portaient avec elles les destinées de la Pologne, que se terminera cette histoire. — (Anonyme, Légions polonaises en Italie, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  2. (Par extension) Fait d’être détruit absolument.
    • Cette famille est tombée dans l’anéantissement.
    • La chute et l’anéantissement de cette monarchie.
    • Depuis l’anéantissement de sa fortune, il est tombé dans le dernier mépris.
  3. (Religion) Action de s’abaisser, de s’humilier devant Dieu.
    • Être dans un continuel anéantissement devant Dieu.
  4. (Figuré) (Par hyperbole) État d’abattement et de faiblesse extrême dans lequel l’exercice de toutes les facultés semble être suspendu.
    • Ils eurent un instant d'anéantissement ineffable, après lequel ils se réveillèrent, l'âme illuminée d'une lumière nouvelle, comme s'ils venaient de sortir des ténèbres. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]