anéantissement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir anéantir et -ment

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
anéantissement anéantissements
\a.ne.ɑ̃.tis.mɑ̃\
ou \a.ne.ɑ̃.ti.sə.mɑ̃\

anéantissement \a.ne.ɑ̃.tis.mɑ̃\ masculin

  1. Fait d’être anéanti.
    • Encore hier, on annonçait le triomphe de l’Espagne et l’anéantissement de Bolivar , tandis que déjà depuis plusieurs mois, armée, généraux de l’Espagne, tout avait passé sous les fourches caudines, et que sa domination avait fini en Amérique ; […]. — (Dominique Dufour de Pradt, Vrai système de l'Europe relativement à l'Amérique et à la Grèce, Paris : chez Béchet aîné, 1825 p. 51)
    • C’est au premier anéantissement des légions nomades qui portaient avec elles les destinées de la Pologne, que se terminera cette histoire. (Anonyme, Légions polonaises en Italie, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  2. (Par extension) Fait d’être détruit absolument.
    • Cette famille est tombée dans l’anéantissement.
    • La chute et l’anéantissement de cette monarchie.
    • Depuis l’anéantissement de sa fortune, il est tombé dans le dernier mépris.
  3. (Dévotion) Action de s’abaisser, de s’humilier devant Dieu.
    • Être dans un continuel anéantissement devant Dieu.
  4. (Figuré) (Par hyperbole) État d’abattement et de faiblesse extrême dans lequel l’exercice de toutes les facultés semble être suspendu.
    • Ils eurent un instant d'anéantissement ineffable, après lequel ils se réveillèrent, l'âme illuminée d'une lumière nouvelle, comme s'ils venaient de sortir des ténèbres. (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « anéantissement »

Références[modifier le wikicode]