charlatan

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : charlatán

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1572) De l’italien ciarlatano, de ciarlare (« parler avec emphase »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin charlatan
\ʃaʁ.la.tɑ̃\
charlatans
\ʃaʁ.la.tɑ̃\
Féminin charlatane
\ʃaʁ.la.tan\
charlatanes
\ʃaʁ.la.tan\

charlatan \ʃaʁ.la.tɑ̃\ masculin

Le charlatan (1) (Isaak von Ostade).
  1. Vendeur ambulant de drogues qu’il débite à grand fracas de trompe et de boniments sur les places publiques, monté sur des tréteaux ou sur une voiture. — Note : C’est généralement un terme de mépris.
    • Les charlatans du Japon depécent, dit-on, un enfant aux yeux des spectateurs, puis jettant en l’air tous ses membres l’un après l’autre, ils font retomber l’enfant vivant & tout rassemblé. Tels sont à peu près les tours de gobelets de nos politiques ; après avoir démembré le corps social par un prestige digne de la foire, ils rassemblent les pieces on ne sait comment. — (Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Marc Michel Rey, 1762, p. 52)
    • Elle honnit le carton-pâte et l’ornement en staff, l’orviétan des charlatans littéraires, le tarabiscotage des épithètes, qui sont trop souvent l’essentiel d’un livre consacré aux splendeurs factices d’un climat africain. — (Pierre Mannoni, Les Français d’Algérie : vie, mœurs, mentalité, 1993)
  2. (Par extension) Toute personne qui se vante de posséder quelque secret merveilleux et qui tire de l’argent des personnes crédules en promettant de le leur communiquer.
    • […] mon père, que son surnom burlesque a fait classer parmi les escamoteurs et les charlatans, était un savant distingué de l’école de Volta, de Galvani et de Mesmer. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Méfiez-vous de cet essaim de charlatans et de faiseurs d’affaires qui viennent et reviennent sans cesse bourdonner autour de la caisse municipale, comme alléchés par l’odeur de la curée. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p. 13)
    • Ô vous, les arracheurs de dents,
      Tous les cafards, les charlatans,
      Les prophètes,
      Comptez plus sur oncle Archibald
      Pour payer les violons du bal
      À vos fêtes !
      — (Georges Brassens, Oncle Archibald, in Je me suis fait tout petit, 1956)
  3. (Figuré) Homme qui cherche à en imposer, à se faire valoir par un grand étalage de paroles et autres moyens.
    • Il y a par le monde certains charlatans soi-disant économistes, qui me donnent trop d’occupation. Ce n’est pas que je me rompe la tête à scruter les profondeurs de leur science occulte ; […]. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2,4, 1833)
    • Harland, qui a fort bien connu Vavilov, condamne sans réserves les théories mitchouriniennes, taxe Lyssenko de charlatan et dénonce les odieuses manœuvres qui ont abouti à la révocation des principales figures de la génétique soviétique. — (Joël Kotek & Dan Kotek, L’Affaire Lyssenko, page 196, Éditions Complexe, 1986)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du moyen français charlatan.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
charlatan
\ˈʃɑːɹ.lə.tən\
charlatans
\ˈʃɑːɹ.lə.tənz\

charlatan \ˈʃɑːɹ.lə.tən\

  1. Charlatan.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

charlatan \Prononciation ?\

  1. Charlatan.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • Charlatan sur Wikipédia (en néerlandais) Wikipedia-logo-v2.svg