contrefort

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
contrefort contreforts
\kɔ̃.tʁə.fɔʁ\
Des contreforts. (1)

contrefort \kɔ̃.tʁə.fɔʁ\ masculin

  1. (Architecture) Mur servant d’appui à un autre mur pour éviter que ce dernier ne boucle sous l’effet d’une poussée latérale causée, entre autres, par le soutènement d’une terrasse ou d’une voûte.
    • Il n’en reste qu’un portail composé de trois arcades ; [...] De chaque côté de l’une d’elles, après un contrefort, une longue petite fenêtre cintrée va s’évasant du dehors comme les meurtrières d’une forteresse. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 171, 2012)
  2. (Géographie) Chaînes de montagnes latérales qui sont comme les appuis de la chaîne principale dont elles dépendent.
    • Ayant cheminé deux jours dans les gorges formées par des contreforts, nous arrivâmes au pied du premier plateau éthiopien, …. (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
  3. (Géographie) Bordure d’une montagne ou d’un causse.
  4. (Cordonnerie) Pièce de cuir dont on fortifie le derrière de la chaussure au dessus du talon.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]