contrefort

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
contrefort contreforts
\kɔ̃.tʁə.fɔʁ\
Des contreforts. (1)

contrefort \kɔ̃.tʁə.fɔʁ\ masculin

  1. (Architecture) Mur servant d’appui à un autre mur pour éviter que ce dernier ne boucle sous l’effet d’une poussée latérale causée, entre autres, par le soutènement d’une terrasse ou d’une voûte.
    • Il n’en reste qu’un portail composé de trois arcades ; [...] De chaque côté de l’une d’elles, après un contrefort, une longue petite fenêtre cintrée va s’évasant du dehors comme les meurtrières d’une forteresse. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 171, 2012)
    • L’antique carrière de la Grèce archaïque, dite de la Corderie, a été mise au jour sur les contreforts de Notre-Dame-de-la-Garde par la fouille de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap).— (Florence Evin, Marseille sanctuarise une antique carrière grecque, Le Monde, 2 août 2017)
  2. (Géographie) Chaînes de montagnes latérales qui sont comme les appuis de la chaîne principale dont elles dépendent.
    • Ayant cheminé deux jours dans les gorges formées par des contreforts, nous arrivâmes au pied du premier plateau éthiopien, …. — (Arnauld d’Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
  3. (Géographie) Bordure d’une montagne ou d’un causse.
  4. (Cordonnerie) Pièce de cuir dont on fortifie le derrière de la chaussure au dessus du talon.
  5. (Botanique) Racine-contrefort.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus contrefort figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]