emprise

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

1175 "entreprise"
Dérivé de l'ancienne locution militaire : Emprise chevaleresque.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
emprise emprises
\ɑ̃.pʁiz\

emprise \ɑ̃.pʁiz\ féminin

  1. (Administration) Action de prendre des terrains par expropriation.
    • Le classement, l'ouverture, la modification de tracé et d’emprise des voies communales effectués dans le cadre des dispositions du présent article sont prononcés sans enquête. (Article L121-17 du Code rural français)
  2. (Par extension) Envahissement, mainmise.
    • Enfin, dans la tiédeur des nuits, se donner tout entier à la superbe emprise de cet amour qu'il n'avait pas cherché... Jacques n'eût pu dire ce qu'il pensait de cette aventure, de cette femme, de ce qui résulterait de tout ce rêve à peine ébauché ; […]. (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Les rochers dans l'étage nival ne comportent en général pas de Phanérogames, […]. La roche est attaquée par les Lichens qui portent aux hautes altitudes l’emprise du règne végétal. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.172)
  3. (Figuré) Domination exercée par une personne sur une ou plusieurs autres et qui a pour résultat qu’elle s’empare de son esprit ou de sa volonté.
    • Toutefois, en raison d'un héritage marqué par quatre siècles de scribalité et d'imprimerie, ces contenus de foi semblent souvent sans emprise apparente sur le vécu des jeunes générations et tombent à plat. (Michel Beaudin, Anne Fortin & Ramón Martínez de Pisón L., Des théologies en mutation: parcours et trajectoires, page 230, Fides, 2002)
  4. Terrain utilisé par un moyen de transport, comme une route, une voie ferrée, une piste cyclable, et l’ensemble des espaces nécessaires à son entretien ou à son exploitation.
    • Aussi les paysagistes sont-ils présents pour apporter la touche finale à la route par la végétalisation des talus et des belvédères, assurant ainsi la cicatrisation des emprises routières. (Topo-guide de Grande Randonnée : L'Île de la Réunion, Fédération française de la randonnée pédestre, 2011)


Note[modifier]

Dans le sens figuré, quand on parle d'emprise morale, il s'agit en réalité d'un emploi fautif à la place de empreinte. Toutefois ce nouveau sens de emprise est maintenant admis, alors qu'il était noté comme fautif dans la plupart des dictionnaires de la 1er moitié du XX ème siècle.

Traductions[modifier]

2, 3 :

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe emprendre
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
emprise

emprise \ɑ̃.pʁiz\

  1. Participe passé féminin singulier de emprendre.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]