extase

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin ecstasis emprunté au grec ἔκστασις, ékstasis (« transport »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
extase extases
\ɛk.stɑz\
ou \ɛk.staz\

extase \ɛk.stɑz\ ou \ɛk.staz\ féminin

  1. Ravissement d’esprit qui, par une contemplation intense, transporte un être hors de la vie des sens.
    • Cette sainte avait les yeux levés au ciel, en extase. Toutes ses douleurs parurent suspendues, toute sa vie se rassembla sur sa bouche ; ses lèvres s’entrouvrirent. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert, 1801).
    • Pendant que le nouveau venu se débitait à lui-même ce monologue, un autre cavalier, […], s’arrêtait et demeurait aussi en extase devant l’enseigne de la Belle-Étoile. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV).
    • Dans cette église, je vis un spectacle qui me frappa : c’était une vieille femme qui rampait sur les genoux, de la porte vers l’autel ; elle avait les bras étendus en croix, roides comme des pieux, la tête renversée en arrière, les yeux retournés et ne laissant voir que le blanc, les lèvres bridées sur les dents, la face luisante et plombée ; c’était de l’extase poussée jusqu’à la catalepsie. Jamais Zurbaran n’a rien fait de plus ascétique et d’une ardeur plus fiévreuse. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859).
    • Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
      Ce monde rayonnant de métal et de pierre
      Me ravit en extase, et j’aime à la fureur
      Les choses où le son se mêle à la lumière.
      — (Charles Baudelaire, Les Bijoux, Les Fleurs du mal, 1857).
  2. (Médecine) Vive exaltation qui suspend la sensibilité et la volonté.
  3. (Figuré) Orgasme, plaisir extrême qui absorbe tout autre sentiment.
    • François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954).
    • Tout en grattant sa barbe, Homère dit : « Arès, tu vas vite en besogne car Perséphone est obligée de passer un tiers de l'année auprès d'Hadès, lequel n'ignore rien des extases qu'elle éprouve dans tes bras... [...] » — (Bernard Lugan, Le Banquet des Soudards, Paris, La Nouvelle Librairie, 2020, p. 12).

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • extase sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]