moisson

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Moisson

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin messio (« même sens »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
moisson moissons
\mwa.sɔ̃\
Une moisson à l’aide d’une machine.

moisson \mwa.sɔ̃\ féminin

  1. Récolte des blés et autres céréales.
    • La moisson de l'orge a lieu aux premiers jours de mai, celle du blé dans la seconde quinzaine de ce mois, celle du maïs au commencement de juin, et celle des légumineuses un peu plus tard. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 220)
  2. (Par extension) Emblavure de céréales.
  3. Temps de la récolte.
    • La moisson approche.
    • À l’automne le paresseux ne laboure pas,
      à la moisson il cherche, et… rien !
      (Proverbes XX, 4, traduction Émile Osty)
  4. (Figuré) Fruit d'un travail, ce qui est récolté.
    • Ce savant a fait une riche moisson dans les archives publiques, il y a recueilli des matériaux précieux.
    • Cette quêteuse a fait une abondante moisson, sa quête a produit beaucoup d’argent.
    • Une moisson de lauriers, beaucoup de succès, un grand nombre de victoires.
  5. (Religion) Se dit en parlant de la conversion des âmes.
    • Ce missionnaire a fait, dans l’Inde, une grande moisson.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin muscio[1] qui donne le frison mosk, le néerlandais mus, l’afrikaans mossie ; moisnel est un croisement entre ce mot et moinel.

Nom commun[modifier]

moisson \Prononciation ?\ masculin

  1. Moineau.
    • a ung moisson ou a une caille.

Variantes[modifier]

Synonymes[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]

  1. « moisson », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage