moisson

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Moisson

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) Du latin messio (« récolte, moisson »).
(Nom 2) On ne connaît pas l'origine exacte nom de moisson désignant un oiseau endémique à Sainte-Lucie, mais on sait qu'il origine du créole saint-lucien, et a probablement été influencé par la dénomination identique d'une autre espèce de thraupidé, soit le pèrenoir rougegorge (Loxigilla noctis), dont la femelle est appelée moisson en créole martiniquais.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
moisson moissons
\mwa.sɔ̃\
Une moisson à l’aide d’une machine.

moisson \mwa.sɔ̃\ féminin

  1. Récolte des blés et autres céréales.
    • La moisson de l'orge a lieu aux premiers jours de mai, celle du blé dans la seconde quinzaine de ce mois, celle du maïs au commencement de juin, et celle des légumineuses un peu plus tard. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 220)
  2. (Par extension) Emblavure de céréales.
  3. Temps de la récolte.
    • La moisson approche.
    • À l’automne le paresseux ne laboure pas,
      à la moisson il cherche, et… rien !
      — (Proverbes XX, 4, traduction Émile Osty)
  4. (Figuré) Fruit d'un travail, ce qui est récolté.
    • Ce savant a fait une riche moisson dans les archives publiques, il y a recueilli des matériaux précieux.
    • Cette quêteuse a fait une abondante moisson, sa quête a produit beaucoup d’argent.
    • Une moisson de lauriers, beaucoup de succès, un grand nombre de victoires.
  5. (Religion) Se dit en parlant de la conversion des âmes.
    • Ce missionnaire a fait, dans l’Inde, une grande moisson.

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
moisson moissons
\mwa.sɔ̃\
Un moisson (2) martiniquais (femelle du pèrenoir rougegorge (Loxigilla noctis))

moisson \mwa.sɔ̃\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom générique normalisé de l'une des deux espèces du genre Melanospiza (petits passereaux de la famille des thraupidés (e.g. tangaras, callistes, etc.), le moisson pied-blanc (Melanospiza richardsoni), un oiseau noir à bec conique très fort semblable à celui de certains géospizes, endémique à Sainte-Lucie, et menacé d'extinction.
    • A Sainte-Lucie vit un autre petit passereau de la famille des Fringillidés, Melanospiza richardsoni (Cory), appelé en « patois » « moisson pied-blanc ». Le mâle est tout noir et la femelle ressemble au « moisson » martiniquais, mais l'un et l'autre ont les pattes blanc-jaunâtre.— (Robert Pinchon, Nature Antillaise, Éd. Gros Desormeaux, Paris, 1973, p. 139)
  2. (Ornithologie) À la Martinique, nom donné à la femelle du pèrenoir rougegorge (Loxigilla noctis) en créole martiniquais.
    • Fait curieux, on nomme spécifiquement le mâle, pèrenoir et la femelle, moisson (au masculin). C'est un des rares cas connus de noms vernaculaires dédoublés désignant les deux sexes d'une espèce par des dénominations différentes.
    • En Martinique, le mâle est appelé « père noir » et la femelle « moisson ». Ces noms vernaculaires sont dus au dimorphisme sexuel bien marqué entre le mâle, au plumage noir avec la gorge et les sourcils rouges, et la femelle au-dessous gris et aux ailes roussâtres.— (site web: Association des Amis des Volcans Verts des Caraïbes-AWAWECA → lire en ligne)

Notes[modifier le wikicode]

En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l'espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l'espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

Suite à des changements taxonomiques survenus en 2017[1], le genre Melanospiza inclut maintenant le cici verdinère (M. bicolor, anciennement Tiaris bicolor); toutefois, seule l'espèce M. richardsoni conserve le nom générique normalisé moisson.

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin muscio[2] qui donne le frison mosk, le néerlandais mus, l’afrikaans mossie ; moisnel est un croisement entre ce mot et moinel.

Nom commun [modifier le wikicode]

moisson \Prononciation ?\ masculin

  1. Moineau.
    • a ung moisson ou a une caille.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Burns KJ, Unitt P, Mason NA. (2016), A genus-level classification of the family Thraupidae (Class Aves: Order Passeriformes), Zootaxa 4088(3):329-354
  2. « moisson », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage