officière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de officier avec le suffixe -ière.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
officière officières
\ɔ.fi.sjɛʁ\

officière \ɔ.fi.sjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : officier)

  1. Femme officier.
    1. Celle qui a un office dans les congrégations de religieuses.
      • Quelques congrégations de filles ont des officières qui portent le nom d'admonitrices.
      • Les officières se tiendront un peu de temps dans l'assemblée, afin que les sœurs aient le temps de leur parler. — (Port-Royal, Constitutions)
    2. Femme qui remplit un office de la maison d'une reine.
      • Après quoi les grands officiers et les grandes officières de la couronne les menèrent à l'appartement de Sa Majesté au milieu de deux files, chacune de mille musiciens selon l'usage ordinaire. — (Voltaire, Candide, 1759)
    3. Femme officier dans l'administration.
      • La Société Radio-Canada est à l’honneur, alors que la journaliste et chef d’antenne Céline Galipeau devient officière, tout comme l’ancien directeur des Services français du diffuseur public, Sylvain Lafrance, pour avoir « fait rayonner le français ». — (« René Angélil, Léa Pool et Carole Laure décorés de l’Ordre du Canada », dans Le Devoir, 29 juin 2013 [texte intégral])
      • Mme Deborah Braize est officière de l’état civil de la Ville de Genève. Son métier ? Célébrer des mariages, mais aussi inscrire des naissances, recevoir des déclarations de reconnaissance paternelle ou écouter les fiancés pendant la préparation de leur mariage. — (Une officière de l’état civil sur Ville de Genève, 13 mai 2011)
    4. Femme officier de police.
  2. (Désuet) (Par plaisanterie) Femme costumée en officier. [8]
  3. Religieuse chargée d'une fonction dans la célébration des offices.
  4. Dame d'honneur pourvue d'une charge, d'un office, auprès d'une reine.

Notes[modifier le wikicode]

La féminisation des noms de métiers et de fonctions est un sujet débattu dans la francophonie :

L’avis des grammairiens est parfois différent. Grevisse consacre un chapitre à la féminisation dans Maurice Grevisse, Cédrick Fairon, Anne-Catherine Simon, Le Petit Bon usage de la langue française, De Boeck Supérieur, 2018, p. 513.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]