portière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : portiere

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir porte et -ière.


Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
portière portières
\pɔʁ.tjɛʁ\

portière \pɔʁ.tjɛʁ\ féminin

  1. (Transport) Ouverture de la voiture, du wagon par où l’on monte et l’on descend.
    • Ça va ! grommela Bob impatienté. L’autre n’insista pas et se mit à regarder par la portière. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • La portière est trop large, trop étroite.
    • Mettre la tête à la portière.
  2. Sorte de porte qui sert à fermer cette ouverture.
    • La clameur fut si forte et si unanimement vocifératrice, qu’il fallut, malgré le froid, ouvrir les portières, car on ne s’entendait plus, et on pouvait craindre que les cloisons du wagon ne résistassent pas à un pareil cyclone de colère. (Octave Mirbeau, Paysage d’hiver, dans La vache tachetée, 1918)
    • Les portières sont refermées, après la visite du contrôleur. Un dernier coup de sifflet annonce que le train va se mettre en marche… (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  3. Tenture qu’on met devant une porte, pour empêcher le vent ou par ornement.

Synonymes[modifier]

Sorte de porte 

Dérivés[modifier]

Sorte de porte 

Traductions[modifier]

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
portière portières
\pɔʁ.tjɛʁ\

portière \pɔʁ.tjɛʁ\ féminin

  1. (Élevage) (Vieilli) Qui est en âge de porter des petits ou qui en a déjà porté.
Note[modifier]
  • Il n’est usité que dans les locutions : Vache portière, brebis, jument, truie portière.

Forme de nom commun[modifier]

portière \pɔʁ.tjɛʁ\ féminin

  1. (Vieilli) Féminin singulier de portier.

Quasi-synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]