prunelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De prune avec suffixe -elle.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prunelle prunelles
\pʁy.nɛl\

prunelle \pʁy.nɛl\ féminin

  1. Sorte de petite prune sauvage et âpre, fruit du prunellier (Prunus spinosa L.). → voir plosse
  2. Liqueur faite avec ce fruit.
  3. (Anatomie) Pupille.
    • La proéminence de l’arcade de l’œil, […] ajoute encore à cette mélancolie par la tristesse, physique pour ainsi dire, que produisent les paupières quand elles sont trop abaissées sur la prunelle. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • On voyait ses yeux noirs briller puis, tout à coup, à la suite d’une dilatation volontaire des pupilles, cet éclat s’amortissait pour se noyer dans la chaude et trouble aimantation des prunelles. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Puis, il se renversa sur sa chaise, épanoui, les prunelles chargées de jubilation, le ventre ballotté de remous. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 12)
  4. (Désuet) Sorte d’étoffe.
    • Il […] jouissait peut-être plus qu’elle des œillades que les curieux lançaient sur ses petits pieds chaussés de brodequins en prunelle puce, […]. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]