ronce

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : roncé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin rŭmĭcem, accusatif de rŭmex (« dard » ou « oseille »)[1].
Du latin runcare (« arracher les mauvaises herbes ») donnant ronca ou runcus[2]
Ou du latin ruber (« rouge ») [3]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ronce ronces
\ʁɔ̃s\
Une ronce
Tige de ronce munie d'aiguillons.
La fleur pluricarpellée de la ronce donne un fruit multiple.

ronce \ʁɔ̃s\ féminin

  1. (Botanique) Nom donné à plusieurs espèces d'arbustes aiguillonés (Rubus spp.) et rampant, de la famille des Rosacées qui pousse dans les haies et dans les bois et qui porte un fruit multiple nommé mûre qui peut être confondu avec le fruit composé du mûrier et appelé également pour cette raison mûre sauvage.
    • Les fruits de ces trois espèces ressemblent beaucoup à ceux de la ronce des bois mais bien que très sucrés à complète maturité, ils sont souvent plus fades. — (ronce frutescente)
    • Une bousculade plus violente se produisit ; les petits veaux et les génisses rejetés de droite et de gauche par la poussée des grands bestiaux s’égratignèrent aux ronces flottantes des haies. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il mangea quelques mûres qu'il trouva dans les ronces de la lisière, après quoi il chercha à s'orienter. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • Sans souci des brindilles qui le giflent, des ronces qui l’agriffent, il court, il court, pareil au solitaire qui charge l’ennemi. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Moi je veux les oiseaux, les trilles et les stridulations, la rage du ruisseau ou son étirement d’été, l’aboiement des chevreuils, le chant de la hulotte, les ronces et les orties, la procession des chenilles, le gel et l’orage, les fleurs imprévues, la course des cicindèles, les arbres couchés, le vol des hannetons, les cétoines posées en sautoir sur un genêt défait, enchevêtrement des vies selon un ordre mystérieux.— (Gilles Clément, Le salon des berces, 2010)
  2. (Figuré) Difficultés ; désagréments que l’on rencontre.
    • Sydenham, qui voulait publier un traité complet des maladies chroniques, exprime ainsi le regret qu'il éprouve de ne pas trouver de renseignements sur cette partie si intéressante de la médecine : « Les auteurs, si on en excepte le grand Hippocrate et un très-petit nombre d'autres, ne me fournissent presque aucun secours dans la route inconnue où je dois marcher, et qui est toute semée de ronces et d'épines. » — (« De la lésion et de la maladie dans les affections chroniques du système utérin », par le Dr Émile Tillot, dans les Annales de gynécologie et d'obstétrique, Paris : chez H. Lauwereyns, 1874, vol. 2, p. 268)
    • Ils n'avaient pas besoin pour cela de s'imposer de mortifications, de porter le raide cilice ou de se donner la discipline à clous de fer : leur vie de ronces et de pierres suffisait, peu imaginable aujourd'hui. — (Robert Sabatier, Les Enfants de l'été, éd. Albin Michel, 1978, chap. 12)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe roncer
Indicatif Présent je ronce
il/elle/on ronce
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je ronce
qu’il/elle/on ronce
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
ronce

ronce \ʁɔ̃s\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de roncer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de roncer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de roncer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de roncer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de roncer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Rubus sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. François Couplan, Dictionnaire étymologique de botanique, Delachaux et Niestlé, coll. « Les références du naturaliste » p.191, 2006, 238 p.
  2. « ronce », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  3. — (ronce frutescente)

Italien[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ronca
\ˈroŋ.ka\
ronce
\ˈroŋ.ke\

ronce \roŋ.ˈke\ féminin

  1. Pluriel de ronca.