rouelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Rouellé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1422) De l’ancien français roele (« petite roue »). Lui-même du latin rotella (« idem »), tardif, diminutif de rota, « roue ». (fin XIe siècle) Rodeles, « rondelles ». (XIIe siècle) Ruele.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rouelle rouelles
\ʁwɛl\

rouelle \ʁwɛl\ féminin

  1. (Génériquement) Objet peu épais de forme ronde.
    • Pendeloque en forme de rouelle à quatre rayons, comportant d’un côté une tige moulurée terminée par un anneau (chaînette), de l’autre trois bélières également destinées à des suspensions bruissantes. — (Pendentif bruissant sur artefacts.mom.fr. Consulté le 16 février 2019)
    1. (En particulier) (Cuisine) Tranche fine de légumes.
      • Coupez les concombres en rouelles minces : mettez-les ensuite entre deux plats sur un feu médiocre' afin qu’ils jettent leur eau. — (Noël Chomel, Dictionnaire œconomique, tome premier, 1767, page 679)
    2. (Boucherie) Partie de la cuisse d’un veau ou d’un porc coupée en travers et qui se trouve ainsi de forme ronde.
      • Passez au beurre et laissez cuire dans son jus, et à très-petit feu, la rouelle lardée de gros lard ; servez-la ensuite dedans, après l’avoir dégraissée. — (M. Cardelli, Nouveau manuel complet du cuisinier et de la cuisinière, édition Encyclopédie-Roret, 1842)
    3. (Laiterie) Fromage, principalement de chèvre, de forme ronde.
      • Au lait cru de chèvre, la rouelle cendrée est originaire du Tarn. — (Mini rouelle cendrée sur laiterielacotiere.fr. Consulté le 16 février 2019)
    4. (Antiquité) Objet décoratif métallique, à fonction monétaire et votive, semblable à une petite roue à rayon. Par extension : médaillons, enseignes.
      • Cette rouelle taillée en biseau émoussé, est d’une fabrique assez ancienne. — (Adrien de Longpérier, Des rouelles et des anneaux antiques, Librairie Académique Didier et Cie, 1867, page 28)
    5. (Histoire) Figure en forme de roue que les juifs devaient porter sur leur robe au Moyen Âge.
      • Bien qu’il ait déjà été question dès 1208, dans les statuts synodaux édictés par Eudes de Sully, évêque de Paris, d’imposer aux juifs un signe en forme de roue, la rouelle ne fut officiellement imposée en France qu’en 1227 par le Concile de Narbonne. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    6. (Histoire) Bouclier de poing.
      • Bouclier de poing, la rouelle ou Ъосе. — (Auguste Racinet, Le costume historique, chez Firmin-Didot et Cie, 1888page 68)
  2. (Par extension) Représentation d’un tel objet.
    • La rouelle que présente un semis d’as des premiers temps de Rome semble démontrer la coïncidence qui a existé dans les temps les plus anciens entre les croyances des Gaulois et celles des Romains, chez lesquels le culte du feu et celui d’Apollon dérivait certainement de celui du soleil. — (L’Austrasie : revue du Nord-Est de la France, Volume 4, à Metz chez Verronnais, 1839, page 355)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « rouelle »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • rouelle sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]