trotter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle) Du francique ripuaire trotton, forme intensive de treten, « marcher ».

Verbe[modifier]

trotter \tʁɔ.te\ intransitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se trotter)

  1. Aller le trot.
    • Et ce n'est pas qu'il trottât mal, ou qu'il ruât, ou qu'il fût encore plus âne que les autres ânes. (Vladimir Volkoff, Les Brumeurs de la mer : Olduvai͏̈, Julliard/L'Âge d'Homme, 1980, p.222)
    • Ce cheval trotte sous lui : Il n’avance pas.
  2. (Familier) (Par extension) Marcher à petits pas rapides.
    • On le voit trotter toute la journée.
    • Les souris trottent dans le grenier.
  3. (Figuré) (Familier) Faire beaucoup de courses, de démarches pour quelque affaire.
    • Il y a longtemps que je trotte pour cette affaire-là.
  4. (Transitif) (Équitation) Faire trotter.
    • Trotter un cheval à la longe.
  5. (Pronominal) (Argot) Partir, filer, s’en aller.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de trot avec le suffixe nominal -er.

Nom commun[modifier]

trotter \tɹɒ.tə(r)\ pluriel : trotters

  1. Trotteur, cheval de trot.