écrou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom commun 1) Masculinisation du désuet écroue (1752), issu de l’ancien français escroue (1542), escroe (xiiie siècle), qui provient du latin scrofa (« truie »), d’où « vis femelle » recevant la vis mâle ou le boulon, par analogie au membre virile du verrat qui ressemble à une vis. Même glissement de sens observé en espagnol puerca et portugais porca, « truie ; écrou ».
(Nom commun 2) Masculinisation du désuet écroue (1611), issu de l’ancien français escroue (« morceau de parchemin ») (xiie siècle), de l’ancien bas-francique *skrōda « morceau coupé, lambeau ».

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
écrou écrous
/e.kʁu/

écrou /e.kʁu/ masculin

  1. (Mécanique) Pièce d’assemblage mécanique d'acier, ou de toute autre matière solide, percée d’un taraudage, et dans lequel entre une vis ou une tige filetée en rotation. L’assemblage d’un écrou et d’une vis est un boulon.
    • L’écrou d’un pressoir.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
écrou écrous
/e.kʁu/

écrou /e.kʁu/ masculin

  1. (Justice) Acte constitutif de l’incarcération.
    • Le vrai coupable se reconnait à un signe frappant : il commence toujours par déclarer qu’il est innocent. Sitôt cette déclaration reçue, la police donne l'ordre d’écrou. (Pierre Louÿs, « Les aventures du roi Pausole », 1901)
    • (Humour) Le vice mène à l’écrou.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]