irrédentisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1890) Dérivé de l’italien irredentismo, de irredento, non libéré, non délivré. La création du mot apparaît grâce au mouvement Italia irredenta (« Italie soumise »). L’italien est construit sur le suffixe privatif in- assimilé en ir- avec le radical redento (« racheté »). Ce dernier vient du latin redemptus, participe passé de redimere (« racheter, délivrer, affranchir »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
irrédentisme irrédentismes
/i.ʁe.dɑ̃.tism/

irrédentisme /i.ʁe.dɑ̃.tism/ masculin

  1. (Histoire politique) Doctrine ou opinion italienne par laquelle les populations de langue italienne qui ne faisaient pas partie du royaume d’Italie reconstitué devaient lui revenir et, d’ici là, être considérées comme n’étant pas encore libérées.
  2. (Par extension) Doctrines ou opinions semblables dans d’autres pays où se trouvent des populations dans des conditions analogues.
    • En réaction à ce qu’il désigne comme « la réhabilitation du régime Horthy », Ádám Fischer a d’abord rappelé, dans une courte allocution, que les lois anti-juives ont été mise en place pendant la législature de Miklós Horthy et que l’irrédentisme florissant était une caractéristique de cette époque. Il a également insisté sur l’importance des valeurs européennes qui doivent être préservées « même si nous ne sommes pas très satisfaits de l’UE ». (Marion Decome, Ádám Fischer se révolte dans la joie à Szabadság tér, le 24 juin 2014, sur www.hu-lala.org)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]