prêt

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : prèt, pret, preţ

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Adjectif) Du bas latin praestus, dérivé de l'adverbe latin classique praesto (« sous la main », « ici présent », « à la disposition »).
(Nom) Déverbal de prêter.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin prêt
/pʁɛ/
prêts
/pʁɛ/
Féminin prête
/pʁɛt/
prêtes
/pʁɛt/

prêt

  1. Qui est en état de faire, de dire, de recevoir, d’entendre quelque chose ; qui est disposé, préparé à quelque chose.
    • Le dîner est prêt.
    • Tenez-vous prêt pour partir dans deux heures.
    • Je suis prêt à vous entendre.
    • C’est un homme qui n’est jamais prêt, C’est un homme qui est toujours en retard, qui n’a jamais fait à temps ses préparatifs.

prêt à

  1. Qui est sur le point de déclencher une action.
    • Les armées étaient prêtes à en venir aux mains.
  2. Qui est disposé à faire une concession, un don, un geste.
    • Je suis prêt à faire tout ce qu’il vous plaira.
    • C’est un homme qui est toujours prêt à bien faire, qui est prêt à tout faire.
    • Nous sommes prêts à partir.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

prêt à

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
prêt prêts
/pʁɛ/

prêt /pʁɛ/ masculin

  1. Action de prêter :
    1. de l'argent, moyennant des intérêts.
      • En Assyrie, en Égypte, l’intermédiarat existait, et, aussi, le prêt avec intérêt. Les paysans, manquant de blé, empruntaient des lingots d'or ou d'argent pour s'en procurer ; puis, quand il leur fallait rendre ces lingots, ils vendaient la récolte à perte, naturellement, à des trusteurs qui devinrent peu à peu maîtres du marché. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.172)
      • En 1545, l'évêque de Strasbourg interdit à ses ouailles de contracter des prêts hypothécaires chez des juifs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    2. autre chose que de l’argent, sans contrepartie.
      • Je ne vous donne pas ce livre, ce n’est qu’un prêt.
  2. Somme prêtée.
    • Un prêt considérable.
  3. (Militaire) Somme allouée aux sous-officiers et aux soldats pour leurs menus besoins.
    • On paie le prêt tous les dix jours.
    • Prêt franc, Somme allouée aux sous-officiers et aux hommes dispensés de vivre à l’ordinaire, et qui leur sert non seulement comme argent de poche, mais aussi pour leur nourriture.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]