préparer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin praeparare (même sens), composé de prae et parare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

préparer /pʁe.pa.ʁe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Apprêter, disposer mettre une chose dans l’état convenable à l’usage auquel on la destine.
    • Le camphre est une sorte d'acétone dérivée d'un alcool, le bornéol. On le prépare en distillant avec de l'eau le bois du camphrier (Laurus camphora). (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Les cuisiniers avaient retrouvé intacts leurs appareils de chauffage sans feu et ils avaient préparé du cacao pour les officiers et de la soupe pour les hommes. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 261, Mercure de France, 1921)
    • Que vais-je dire au barman Mohamed qui lui préparait si bien son whisky-soda, […]. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.85, France-Empire, 1963)
    • Si vous préparez la crème anglaise la veille, elle n'en sera que plus parfumée et plus savoureuse. (Valérie Lhomme, Soupes & veloutés, Larousse, 2011)
  2. (Médecine) Soumettre un malade à un certain régime en vue d’une opération chirurgicale ou d’un traitement.
  3. (Figuré) Installer, mettre en place, les causes qui produiront des effets ultérieurs.
    • Les causes secrètes qui ont préparé ces événements.
    • Cela nous prépare de grands malheurs, de grands chagrins, de grands regrets.
    • Préparer le bonheur des générations futures.
    • Préparer, se préparer des excuses, des moyens de défense.
    • On lui avait préparé une grande surprise.
    • Les ennemis avaient préparé une grande résistance.
    • Une révolution se préparait alors dans le pays.
    • Voilà un orage qui se prépare.
  4. Méditer, disposer dans sa mémoire après réflexion.
    • Préparer un discours. Préparer un mauvais coup.
    • Être préparé sur un sujet.
  5. Faire précéder une chose de quelques précautions pour en assurer l’effet.
    • Quand on hasarde certaines propositions hardies, il faut les préparer.
    • Il faut préparer ce coup de théâtre.
    • Ce musicien prépare avec soin ses dissonances.
  6. Mettre dans une disposition propre à atteindre un but qu’on se propose, en parlant de personnes.
    • Préparer quelqu’un à un examen.
    • Préparer des enfants à faire leur première communion.
    • Il avait préparé les esprits aux réformes qu’il projetait.
    • Se préparer pour quelque chose, à quelque chose.
    • Se préparer pour parler en public.
    • Se préparer pour un voyage.
    • Se préparer au combat, à la guerre.
    • Un prêtre qui se prépare pour aller dire la messe.
    • Il s’est préparé à la mort.
    • Il s’est préparé à tous les accidents de la fortune.
    • Préparez-vous à le recevoir.
    • Il s’était préparé pour lui répondre.
  7. (En particulier) Parler à quelqu’un avec ménagement pour le disposer à apprendre une nouvelle pénible.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]