purgatoire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1190) Emprunté au latin purgatorium, neutre substantivé de purgatorius (« purificateur, qui purifie »), dérivé de purgare, (« nettoyer, purger »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
purgatoire purgatoires
/pyʁ.ɡa.twaʁ/

purgatoire /pyʁ.ɡa.twaʁ/ masculin

  1. (Religion) Lieu où, selon la doctrine catholique, les âmes de ceux qui meurent en état de grâce vont expier les péchés dont ils n’ont pas fait une pénitence suffisante en ce monde.
    • A l'époque du procès, cette femme pouvait avoir cinquante ans ; […]; sa voix était mielleuse, elle baissait la vue comme une vierge; en un mot, c'était une pateline dont l'aspect édifiant aurait suffi pour faire sortir un saint du purgatoire. (Supplément aux Mémoires de Vidocq, Paris : Librairie centrale de Boulland, 1830, p.9)
    • Cette effrayante lueur peignait des rouges flammes du purgatoire et de l'enfer les murailles de la gothique église, […]. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • […]; vous les béguines au noir bonnet, vous direz vos patenôtres au lieu de radoter sur l'un et l'autre et en même temps ça vous diminuera votre temps de purgatoire. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • L'église chrétienne va transformer les fantômes et les revenants en âmes en peine en même temps qu'elle met en place le Purgatoire entre l'Enfer et le Paradis. Les morts ont besoin des vivants et les moines de Cluny mettent en place la fête des morts. (Claude Nachin, Les fantômes de l'âme: à propos des héritages psychiques, 1993, p.21)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • (Figuré) Faire son purgatoire en ce monde, y avoir beaucoup à souffrir.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]