épaisseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir épais.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
épaisseur épaisseurs
\e.pɛ.sœʁ\

épaisseur \e.pɛ.sœʁ\ féminin

  1. (Géométrie) Qualité de ce qui est épais.
    • Cette pierre a tant de mètres de longueur, tant de largeur et tant de centimètres d’épaisseur.
  2. Dimension dans le sens horizontal , en parlant d’un corps solide compris entre deux surfaces plus ou moins longues et plus ou moins larges ; profondeur. Dimension d'un caractère typographique parallèlement à la ligne de base[1].
    • Le pharynx est tapissé intérieurement par une intima chitineuse dont l’épaisseur atteint 2 à 3 µ chez la larve et 5 à 7 µ chez l'imago. — (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say, Paris : libr. E. Le François, 1939, page 30)
    • On a donné au mur de pourtour du réservoir de la Dhuys 1m,70 d’épaisseur. — (Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 65e année, 2e série, vol. 13, 1866, page 42)
    • Le recours au béton autoplaçant a permis de diminuer les épaisseurs des dalles et refends et d'accentuer leur netteté, leur aspect tranchant et radical. — (AMC: Le Moniteur Architecture, n° 178 à 181, 2008, page 27)
    • Afin de réduire la quantité de rayonnement qui l'atteint, une chicane est installée. Pour être efficace, l’épaisseur de celle-ci doit être conséquente. On rencontre souvent des épaisseurs de plus de 150 cm (figure 3.12). — (Jean-Marc Bordy, Radiothérapie externe : équipements et installations, chap. 3 de Radioprotection pratique dans le secteur Médical, coordination éditoriale par Hugues Bruchet, Amélie Roué & Christine Jimonet, éd. EDP Sciences & CEA/instn, 2016 page 161)
  3. (Figuré) Endroit où le bois ou la forêt est profond.
    • Il se perdit dans l’épaisseur du bois.
  4. La matière concrète de l’objet, considéré dans cette troisième dimension.
    • Pratiquer une cachette dans l’épaisseur d’une poutre.
    • Le duc, […], atteignit enfin un escalier en spirale pratiqué dans l’épaisseur d’un mur et qui s’ouvrait par une porte secrète et invisible dans l’antichambre de l’appartement de Marguerite. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
    • Une doublure consiste en deux épaisseurs de tissus.
  5. Degré de densité et de matière d’un tissu ou degré de consistance d’un liquide.
    • […] et, puisant dans un pot une épaisseur de rouge, il s'enlumina la trogne à la manière d'un clown ou plutôt d'un ivrogne, […]. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • L’épaisseur d’une étoffe.
    • L’épaisseur d’un jus, d’un sirop, d’une sauce.
  6. Densité ou opacité des choses physiques.
    • L’épaisseur du brouillard.
    • L’épaisseur de l’air.
    • L’épaisseur des ténèbres. (Figuré)
    • L’épaisseur de l’esprit.
  7. (Sports hippiques) Dans une course hippique, position extérieure du cheval (ou de plusieurs chevaux qui se suivent en file indienne) qui évolue sur une ligne parallèle à ceux qui se trouvent au plus proche de la corde.
    • en première, deuxième, troisième épaisseur
    • Contraint de se rapprocher en quatrième épaisseur au dernier passage en face, a fait illusion pour les accessits jusqu'à cent mètres du poteau, où il a coincé, sans démériter. — (Fiche de Bel Avis, geny.com)
  8. (Figuré) Consistance, profondeur de quelque chose.
    • Il n’y a rien de tel que l’état de paix pour garder ses illusions. Et puis cette putain de guerre est venue, et c’est comme si la vie avait perdu d’un seul coup toute son épaisseur. Tiens, c’est comme une boîte dont le fond a crevé. Tout a passé au travers. Elle est vide. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 150)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.