Aide:Quels langues, parlers, dialectes et patois ?

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Comment définir la langue d’un mot ?[modifier]

Voici quelques critères pour classer les mots en fonction des langues. (Notez que vous pouvez déjà trouver ici la liste des langues présentes sur le Wiktionnaire). Cette page a pour vocation de permettre l’identification de ces langues entre elles et ainsi vous faciliter le classement d’un mot. N’hésitez pas à enrichir cette page avec votre propre expérience !

Le français[modifier]

Le français moderne {{fr}}[modifier]

Le français, ou français moderne, est une langue très composite qui intègre facilement des mots venant d’autres langues ou de parlers locaux. (voir Français sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg pour les détails)

Pour savoir si un mot est français, il doit être attesté après 1611 (C’est une convention, qui peut être discutable au cas par cas selon les articles). Faites attention, il y a eu plusieurs réformes orthographiques au cours du temps afin de stabiliser la langue, il faut être prudent car connoissance fait bien parti du français moderne bien qu’il soit la forme archaïque de connaissance. Vérifier bien les dates de vos sources, et des dictionnaires les intégrants !

Attention, beaucoup de mot du français ne sont pas directement issu du latin mais ont suivi une lente évolution par l’ancien français et le moyen français avant d’arriver à nous. N’hésitez pas à mettre ces intermédiaires lorsque vous les trouvez ! Clin d’œil

Les parlers et dialectes du français[modifier]

La langue française est issue de la langue d’oïl et s’est répandue au fil des siècles sur tout le territoire français et bien ailleurs. Durant cette expansion, elle fut en contact d’un certain nombre d’autres langues locales (occitan, breton, picard, etc…). Ces langues ont fourni une grande quantité de mots et d’expressions plus ou moins intégrés dans le français général, et expliquent les principales caractéristiques des différents accents régionaux.

Ces emprunts sont entièrement acceptables dans le Wiktionnaire avec le code de langue {{fr}}. Cependant, il est intéressant de pouvoir y associer l’information de l’utilisation régionale du mot. Plusieurs modèles et catégories le permettent :

Voici des exemples de mot venant de ces langues régionales: diot, gone, choleur

Attention ! Ces régionalismes du français, sont souvent issus de mots venant d’autres langues qui sont des langues à part entière et que l’on désigne souvent localement sous le nom de patois ou parlers(voir plus bas). Ainsi pour exemple, le parler lyonnais est un dialecte du français, il est issu du contact du français avec le lyonnais, le patois de la région qui, lui, est un dialecte du francoprovençal. Renseignez-vous ou n’hésitez pas à poser vos questions dans la wikidémie si vous n’êtes pas sûr de comment classer vos mots !

Le moyen français {{frm}}[modifier]

Le moyen français est la langue intermédiaire entre l’ancien français et le français moderne. Conventionnellement on le situe entre 1340 et 1611 dans tout le territoire de la France. Son code de langue est {{frm}} (voir moyen français sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg).

L’ancien français {{fro}}[modifier]

L’ancien français est historiquement apparu vers 900 après Jésus-Christ. Il disparaît vers 1400 après avoir côtoyé le moyen français naissant. Son code langue est {{fro}} (voir ancien français sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg).

Les autres langues parlées en France[modifier]

Les anciens peuples vivant en France ont légué plusieurs langues, dont beaucoup restent présentes dans les variantes du français moderne et cohabitent encore avec elle dans certaines régions. Vous trouverez une liste assez complète de ces langues sur cette page.

Le breton[modifier]

Le breton moderne {{br}}[modifier]

Le breton est une langue celtique du groupe brittonique (voir breton sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg).

Les parlers et dialectes du breton[modifier]

Le breton formait encore il y a peu un continuum linguistique au sein duquel on peut cependant distinguer quatre principaux dialectes : le cornouaillais, le léonard, le trégorrois et le vannetais (souvent abrégé par les lettres K, L, T, et G).

Les orthographes du breton[modifier]

Il existe aujourd’hui plusieurs systèmes d’orthographe du breton. Le principal est le peurunvan (litt. « unifié, à l’unification parachevée » dit aussi KLTG) mais on trouve encore le skolveurieg (« universitaire », basée sur la phonologie, il possède une variante pour le parler vannetais) et l’etrerannyezhel (« interdialectale », basée sur l’étymologie). La plupart des mots sont identiques dans les trois systèmes.

Comparaison
Etrerannyezhel (1975) Peurunvan (1941) Skolveurieg (1956) Traduction en français
glaw glav glao pluie
piw piv piou qui
brawañ bravañ brava superlatif de brav, joli
levr levr leor livre
ewid evit evid pour
gant gant gand avec
anezhi anezhi anezi elle
ouzhpenn ouzhpenn ouspenn de plus
pelec’h pelec’h peleh

Voir Orthographe du breton sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg.

Le moyen breton {{xbm}}[modifier]

Le moyen breton est la langue intermédiaire entre le vieux breton et le breton moderne. Conventionnellement on le situe entre le XIIe au XVIe siècle dans tout le territoire de la Bretagne. En place généralement la date de fin en 1659 lors de la sortie du dictionnaire du père Julien Maunoir. Son code de langue est {{xbm}} (voir moyen breton sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg).

Le vieux breton {{obt}}[modifier]

Du Ve au XIe siècle, il n’existe que très peu d’attestations de cette langue et la plupart ont été collectées par Léon Fleuriot pour son Vocabulaire vieux-breton (1884) (voir vieux breton sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg).