alumelle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Même origine que lamelle, du XIIIe au XVIIe siècle on trouve allemelle puis par attraction avec allumer le mot se transforme en allumelle.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
alumelle alumelles
\a.ly.mɛl\

alumelle \a.ly.mɛl\ féminin

  1. (Vieilli) Lame de couteau ou lame d’épée longue et mince.
    • Le géant a le nez couvert de sang et pendant que sa femme le lui lave, le chat saute sur l'alumelle. […] Le chat va trouver Tit-Jean et lui dit: "Tiens! Voilà ton alumelle." Tit-Jean prend l'alumelle et coupe le cou du géant. — (Marie-Ursule/Lavalois, 1951, p. 226, "L'Alumelle magique", conte recueilli à Sainte-Brigitte-de-Laval, Montmorency)
    • L'alumelle * impérialo-bourgeoise te fichera la paix. — (René Depestre, Éros dans un train chinois)
  2. (Marine) Lames ou petites plaques de fer dont on garnit intérieurement la mortaise du gouvernail, du cabestan pour empêcher qu’elle ne soit usée ou déformée par le jeu et la pression de la barre.
  3. (Religion) Soutane sans manches.
    • On portait le camail depuis le jour des morts inclusivement, jusqu'à l’office du Samedi-Saint, aussi inclusivement. On ne mettait sous le camail qu’un surplis sans manche, qu’on appelait alumelle. — (Le Bulletin des recherches historiques; 1897)
  4. (Vieilli) (Arts) Lame de tabletier pour gratter.


Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]