apprécier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin appretiare.

Verbe [modifier]

apprécier \a.pʁe.sje\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Déterminer, estimer, ressentir.
    • Quand l’aéroplane américain se détacha enfin, […], Bert n’apprécia le fait que parce que le Vaterland fit dans les airs un bond prodigieux, cause d’un nouveau vertige. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 253 de l’éd. de 1921)
    • Depuis l’Argonne de 1914, […] je n’ai pas l’oreille si mal bâtie que d’avoir, en vingt et un ans, oublié l’art d’apprécier au son la trajectoire d’un obus et le point de chute probable. — (Marc Bloch, L’étrange défaite : La déposition d’un vaincu, 1940, FolioHistoire Gallimard, 1990, p.86)
    • Beaucoup de ces trentenaires auraient certainement apprécié qu'il leur proposât la botte, mais il était certain qu'elles ne pourraient pas lui offrir le plaisir procuré par ses jeunes amantes. — (Pascal Gonthier, En courant vers le Minotaure, Éditions Publibook, 2009, p.136)
  2. Estimer, évaluer, fixer la valeur ou le prix.
    • Apprécier des meubles.
    • Ce collier de perles a été apprécié à cent mille francs, a été apprécié cent mille francs.
    • À combien a-t-on apprécié ce mobilier ? On l’a apprécié à tant.
  3. Avoir suffisamment de clairvoyance pour reconnaître la valeur de.
    • Les coups ne m’ont jamais rien fait. Au contraire, je leur dois de m’être créé tout jeune une philosophie qui me permet aujourd’hui d’apprécier de suite et sans arrière-pensée les bons et les mauvais moments. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Quel sociologue appréciera le ferme flou des dernières démocraties qui auront lutté contre l’angoisse ambiante par le ponceau d’un spencer ou le jacquard d’un pull-over ? — (Pierre Daninos, Made in France, Julliard, 1977)
  4. Tenir en estime, en parlant d’une personne ou d’une chose.
    • Après le plaisir d’être apprécié par les gens intelligents, il n’y en a pas de plus grand que celui de n’être pas compris par les brouillons qui ne savent exprimer qu’en charabia ce qui leur tient lieu de pensée ; […]. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • Il fut intéressé par la salade de carottes râpées en longues lamelles. Il en prit une fourchettée, mâcha. Le goût le surprit. Il n’appréciait pas. — (Roger Hanin, Les sanglots de la fête, Grasset, 1996)

Synonymes[modifier]

Tenir en estime :

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Gthumb.svg Cette page a été listée dans les pages à vérifier .
Merci d’en discuter sur la page Discussion « apprécier ».
À vérifier : l’exactitude des traductions.

Prononciation[modifier]

Références[modifier]