bardeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Un étymon germanique représenté par le français borde, le moyen néerlandais bert, bart, l’anglais board (« planche, panneau, plaque de bois ») suppose l’existence de bard (« planche ») en ancien français dont bardeau serait le diminutif.
Les représentants de *bard dans le domaine gallo-roman n’ont pas le sens de « planche de bois », mais régulièrement celui de « boue, dalle à paver », et sont principalement issus du domaine occitan → voir barder, bardir et bardure.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bardeau bardeaux
\baʁ.do\
Des bardeaux. (1)
Des bardeaux. (1)

bardeau \baʁ.do\ masculin

  1. (Couvertures) Petite planche mince et courte, employée dans les constructions, surtout pour couvrir les maisons [1].
    • Les hurlements du vent au-dehors nous étourdissent, et nous entendons aussi les craquements sinistres de la charpente, les détonations des bardeaux arrachés. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  2. (Couvertures) (Vieilli) Elément de boue, limon, bauche (mortier de terre grasse mêlée de paille), dalle à paver ou de chaume.
    • bardeaux [...] « boue, limon, bauche ; dalle à paver » — (Levy, Petit dict. prov.-fr., 3e éd., 1961)
    • Soudain le toit de chaume creva à la hauteur de la lucarne. Grip était parvenu à le déchirer, à briser les bardeaux, au moment où l’incendie faisait craquer le plancher du galetas. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 4, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  3. (Typographie) Boîte spéciale dans laquelle les caractères sont mis en réserve [1].

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • bardage
  • Aide sur le thésaurus bardeau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : charpente.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bardeau bardeaux
\baʁ.do\

bardeau \baʁ.do\ masculin

  1. (Désuet) Variante orthographique de bardot [2].
    • […], aussi le mulet ressemble-t-il plus à la jument qu’à l’âne, et le bardeau plus à l’ânesse qu’au cheval ; dès-lors le mulet doit produire plus sûrement avec la jument qu'avec l’ânesse, et le bardeau plus sûrement avec l’ânesse qu’avec la jument. — (Georges Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle)

Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • bardeau sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Probablement le diminutif de bard → voir taille et tailler.

Nom commun [modifier le wikicode]

bardeau \Prononciation ?\ masculin

  1. Mesure de volume.
    • une mine d'avoine et troys bardeaulx de fein.

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Gallo[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

bardeau \Prononciation ?\ (orthographe non normalisée du gallo)

  1. Batardeau.

Notes[modifier le wikicode]

Il n'existe pas d'équivalent dans les dictionnaires modernes du gallo de ce mot, par conséquent, cette expression doit être utilisée avec précaution. Cela peut reposer sur plusieurs raisons, dont le fait que l'orthographe utilisée à l'origine est phonétique et la transcription moderne est très différente ou que l'interprétation et le sens donnés au mot sont erronés.

Références[modifier le wikicode]

  • « batardeau » in Sébastien Bottin, Mélanges sur les langues, dialectes et patois: renfermant, entre autres, une collection de versions de la parabole de l'enfant prodigue en cent idioms ou patois différens, presque tous de France ; précédés d'un essai d'un travail sur la géographie de la langue française, Bureau de l’almanach du commerce, 1831, 571 p., p. 237 [texte intégral]