clocher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom) De cloche avec le suffixe -er.
(Verbe 1) (XVIe siècle)[1] Dénominal de cloche.
(Verbe 2) Du latin populaire *cloppicare[2], voir clop (« boiteux »), clopin-clopant, à cloche-pied. Étant donné le sens de « objet qui hoche » qui est dans cloche, une dérivation sémantique sur cloche indépendante de cloper n’est pas impossible ; l’ancien français clocheter a le double sens de « tinter comme une clochette » et « balancer, hocher ».

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
clocher clochers
\klɔ.ʃe\
Un clocher.

clocher \klɔ.ʃe\ masculin

  1. (Architecture) Bâtiment de maçonnerie ou de charpente dans lequel sont suspendues les cloches et qui est ordinairement élevé au-dessus d’une église.
    • Ah ! c'est Tours. Mais voyez le bel effet que produisent dans le lointain les clochers de la cathédrale. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • L'Angélus sonne, dans un village où notre armée n'est pas encore, car notre premier soin, dans chaque clocher, est de couper les cordes — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Celles-ci, nouvelles amazones, placèrent des sentinelles sur le clocher et se barricadèrent dans le chœur de l'église. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • Et puis voici un populeux village, un village compact, ramassé, aux ruelles étroites et tortueuses, sans jardins, sans courtils, un village serré autour de son antique clocher. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Lorsque, par moments, près du clocher de Sainte-Gudule, les croassements des corneilles s'élevaient, vous eussiez juré que c'était juste au dessus de votre tête. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 97)
  2. (Par métonymie) Paroisse.
    • Querelles de clochers.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Verbe 1 [modifier]

clocher \klɔ.ʃe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Sonner la cloche.
    • Minuit clochant, minuit sonnant.
  2. Annoncer un événement à coups de cloche.
    • …comme ces grands bourdons de cent quintaux qui clochent les réjouissances de Dieu. — (Georges d'Esparbès, La Légende de l'Aigle, 1893)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Verbe 2[modifier]

clocher \klɔ.ʃe\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Boiter.
    • L’un d’eux suivit assez longtemps M. Bergeret en clochant du pied, et toutefois d’un pas agile. — (Anatole France, Clopinel dans Opinions sociales, G. Bellais, 1902)
    • L’enfant ne souffrait plus, clochait seulement un peu à gauche. — (Léon Hennique, Un caractère, Stock, Delamain et Boutelleau, 1931, p. 175)
    • (Proverbial) Il ne faut pas clocher devant les boiteux, il ne faut pas rappeler aux gens quelque souvenir pénible.
  2. Être bancal.
    • Ce meuble cloche.
  3. (Familier) Ne pas aller bien, avoir un défaut, en parlant de quelque chose.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]