bancal

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVe siècle)[1] Dérivé de banc avec le suffixe -al première attestation avec le sens de « pièce d'étoffe servant à recouvrir un banc », attesté en latin médiéval sous la forme bancalis (« coussin où l'on s'assied »). Le sens moderne vient de ce que « les pieds d'un banc étant souvent faits selon des tracés divergents[1]. »
Littré[2] note : « ce mot n'est ni dans les anciennes éditions [du dictionnaire] de l'Académie, ni dans les dictionnaires de Furetière et de Richelet. Celui de l'Académie, édit. de 1762, ne donne que le féminin bancale, avec cette explication : "Il se dit populairement d'une femme dans le même sens qu'on dit bancroche en parlant d'un homme." Depuis, cet adjectif est devenu des deux genres, mais, comme bancal n'avait été usité qu'au féminin, le masculin pluriel *bancaux ne s'était pas présenté : aujourd'hui l'usage a admis de dire des bancals. »

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin bancal
\bɑ̃.kal\

bancals
\bɑ̃.kal\
Féminin bancale
\bɑ̃.kal\
bancales
\bɑ̃.kal\

bancal \bɑ̃.kal\

  1. Qui a une jambe ou les jambes tordues (personne ou animal). Qui n'est pas d'aplomb (objet).
    • Un siège, un tabouret bancal.
    • Le directeur de création est comme un ébéniste à qui son client ordonnerait de fabriquer une table bancale sous prétexte que c’est lui qui la paie. — (Frédéric Beigbeder, 99 francs, Gallimard, 2000, collection Folio, page 232.)
  2. Boiteux, tordu.
    • Il était le premier à rire de sa jambe bancale.
    • Imaginez un horrible petit avorton, si petit que c’en était ridicule ; avec cela disgracieux, sale, mal peigné, mal vêtu, sentant le ruisseau, et, pour que rien ne lui manquât, affreusement bancal. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 57)
  3. (Par extension) Qui manque de clarté, de logique, de rigueur.
    • Un raisonnement bancal, une démonstration bancale.
    • Je déteste les situations bancales !

Notes[modifier le wikicode]

Seule une minorité de mots français en -al ont leur pluriel en -als au lieu de -aux. Il s’agit pour la plupart de noms (sans forme féminine) plutôt que des adjectifs, ou bien de mots qui doivent leur finale en -al à une étymologie différente (certains emprunts à l’anglais, par exemple) : abdal, aguedal, amenôkal, astronaval, atabal, aval, bal, banal, bancal, barbital (et ses composés comme penthiobarbital), cal, cantal, captal, caracal, caramousal, carnal, carnaval, cérémonial (le nom), chacal, chasal, chazal, chloral, choral, copal, corral, coucal, dual, emmental, emmenthal, étal, fatal, festival, final, floréal, foiral, fural, furfural, gal, galgal, gardénal, gavial, gayal, goral, jharal, katal (et ses dérivés), kinjal, kraal, kral, kursaal, marial, marshal, matorral, minerval, mistral, narval, natal (et ses dérivés), naval (et ses composés comme aéronaval), nopal, pal (et ses composés comme contre-pal), panal, pascal (l’unité et ses dérivés), péchopal, pental, penthotal, pétrinal, pipéronal, pousal, prairial, pyridoxal, quetzal, récital, régal, rétinal (la substance chimique), revival, rial, rorqual, roseval, sabal, santal, saroual, serval, sial, sisal, sonal, spiritual (et negro-spiritual), tagal, tergal, tincal, tonal, trial, val (sauf dans l’expression par monts et par vaux), véronal, virginal (l’instrument de musique), waal.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bancal bancals
\bɑ̃.kal\

bancal \bɑ̃.kal\ masculin (pour une femme on dit : bancale)

  1. Personne ayant une ou les deux jambes tordues.
    • C’est Quasimodo, le bossu de Notre-Dame ! Quasimodo le borgne ! Quasimodo le bancal — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Les jeunes, les vieux, les gras, les maigres, les grands et les petits, les droits, les tortus, les bancals, les boiteux recommencèrent à danser de plus belle, jusqu’aux chiens se dressaient sur leurs pattes de derrière pour danser aussi. (Charles Deulin, Cambrinus, Librairie internationale, 1868, page 20.)
  2. Sabre recourbé.
    • Il se prit les pieds dans son bancal et s'écroula en poussant des jurons.
    • Lorsque le hussard prit congé et qu’il sentit trembler la main d’Hélène dans la sienne, il murmura son prénom, puis s’échappa aussitôt en trébuchant dans son bancal. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 108.)
    • — Tu tenais ton bancal comme une seringue, m’annonça-t-il, quand je le retrouvai à la popote, seul, une heure plus tard. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, pages 36-37.)
    • Au maniement d’armes, certains d’entre eux s’étaient fait sévèrement punir pour avoir laissé tomber leur bancal, que ne soutenaient plus leurs doigts gourds. — (Marcel-E. Grancher, 5 de campagne, Éditions Lugdunum, 1937, page 27.)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de banc avec le suffixe -al.

Nom commun [modifier le wikicode]

bancal masculin

  1. Banc, siège.

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Catalan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de banc avec le suffixe -al.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bancal
[bəŋˈkal]
bancals
[bəŋˈkals]

bancal masculin

  1. Planche, plate-bande, plate-forme.
  2. (Agriculture) Plantation en terrasse.
  3. Sorte de banc conçu de sorte qu’on peut l’utiliser comme espace de rangement.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Le DRAE[1] le donne « peut-être » issu de l’arabe منقلة, manqála (voir mancala) mais son dérivé abancalar correspond au catalan abancalar, au provençal abancar, tous : « terrasser, façonner un terrain en terrasses » et l’étymon est plus probablement banco avec une évolution sémantique vers le domaine agricole qui se retrouve dans le catalan bancal, « plate-bande ». Le sens de « coussin de banc » est celui attesté dans l’ancien français bancal (voir bancal ci-dessus).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bancal
[baŋˈkal]
bancales
[baŋˈkales]
Bancales de escalonamiento en Santa Marina (Cantabria, España).
Bancales de arroz en China.

bancal [baŋˈkal] masculin

  1. (Agriculture) Plantation en terrasse, terrasse.
    • … Longsheng donde se encuentran los bancales de arroz del Espinazo del Dragón, maravilla de la ingeniería agrícola china.
  2. Plate-bande, pièce de terre rectangulaire pour faire pousser légumes ou arbres fruitiers.
    • Bancal de hortalizas.
  3. Banc de sable en bord de mer.
  4. Coussin qui recouvre un banc.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • bancal sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. « bancal », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition