déchoir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin médiéval decadere, de cadere, « tomber », qui a aussi donné choir.

Verbe [modifier]

déchoir \de.ʃwaʁ\ intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Tomber dans un état moins brillant, moins avantageux que celui où l’on était.
    • Déchoir de son rang, de son poste.
    • Il est bien déchu de son crédit, de sa faveur, de sa réputation.
    • Il est très déchu dans l’estime du public.
    • Depuis ce moment il a déchu de jour en jour.
    • Déchoir de ses espérances.
    • Ange déchu.
    • Prince déchu.
  2. (À la voix passive) Déposséder
    • Peter Schwarber fut même déchu de ses droits de bourgeoisie et banni de la ville. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Au moment de mettre ce livre sous presse, je viens d’apprendre qu’effectivement, la Junte m’a « déchu » de la nationalité chilienne. (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, bas de page 223, Seuil, 1974)
  3. Diminuer, s’affaiblir, en parlant des choses.
    • Son crédit, sa fortune, sa réputation commencent à déchoir.
    • Dans la décadence de l’Empire romain, l’éloquence elle-même commença bientôt à déchoir.
    • Pouvoir déchu.
  4. Décliner, en parlant d’une personne avancée en âge, lorsque les facultés du corps ou de l’esprit commencent à s’affaiblir en elle.
    • Commencer à déchoir.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]