emprunter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin vulgaire *impromut(u)are, formé sur le latin classique promutuari (« emprunter »).

Verbe [modifier le wikicode]

emprunter \ɑ̃.pʁœ̃.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Demander et recevoir en prêt, obtenir à titre de prêt.
    • Emprunter ! l’acte le plus difficile du monde, l’acte impossible pour certains tempéraments ! Emprunter ! cette chose à laquelle l’être moral se refuse, comme à voler ; ce geste physiquement irréalisable, comme de se jeter à l’eau quand on ne sait pas nager ! — (Léon Frapié, La solliciteuse, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 208)
    • Les entrepreneurs avaient emprunté l’argent de la construction. Le locataire avait hypothéqué l’appartement. Tout le pays spéculait sur la propriété foncière. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Tant de doubles qu’à force de s’emprunter, se rendre, se remprunter les stylos à bille, on en avait le tournis ! — (Jypé Carraud, Tim-Tim-Bois-Sec, éditions Payot et Rivages, 1996, collection Rivages/Mystère, page 83)
  2. (Figuré) Utiliser ; se servir de.
    • Tous espèrent atteindre l'autre continent, soit en traversant le détroit de Gibraltar, notamment via les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, soit en empruntant des barques motorisées (pateras ou feloukas) depuis les côtes atlantiques vers les îles Canaries (espagnoles). — (Karine Bennafla, Le Maroc: changements et faux-semblants, L'Harmattan, 2011, page 14)
    • L’État a choisi le dossier Cofiroute et son tunnel de dix kilomètres à deux niveaux de circulation superposés réservé aux seuls véhicules légers : les poids lourds n’emprunteront pas l'ouvrage, ils auront le leur. — (Denis Lemarié, Chroniques de Versailles : Janvier à juillet 2005, Éditions Publibook, 2005, page 181)
  3. (Figuré) Se servir, user, tirer parti de ce qui est à un autre ou de ce qu’un autre fournit.
    • Ce sont donc le lunettes d’Argand que nous emprunterons pour suivre, à cinquante millions d’années de distance, la genèse des Alpes. — (Pierre Rousseau, Histoire de la Terre, volume 2 : Jeunesse de la Terre, Nouvelles Éditions Latines, 1950, page 63)
    • Sport ludique et convivial, le Padel est un jeu à l'aspect familier car il emprunte sa technicité et son règlement à nombre de jeux que nous connaissons bien : le tennis dont il a hérité du filet, de la balle, et du décompte des points, […]. — (Petit Futé; Vendée, 2009-2010, page 49)
  4. (Linguistique) Introduire un mot d’une autre langue.
    • Entre le Moyen Âge et la Seconde Guerre mondiale, l’anglais a emprunté plus de 5 000 mots au français, alors que le français en a emprunté un peu plus de 3 000 à l’anglais durant la même période. — (Magali Favre, Si la langue française m'était contée, Fides, 2021, page 397)
  5. Suivre une voie, un chemin ou une route.
    • La vieille route est une fondrière que sauf le « piéton », porteur de la gazette ou de lettres, nul étranger n’emprunte plus… — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Après avoir dépassé Mazerny, les véhicules avaient emprunté les chemins de terre et les bois. Le bruit du canon se rapprochait de plus en plus et au loin, Malétras apercevait des rougeurs et des fusées. — (Claude Gounelle, Sedan, mai 1940, Presses de la Cité, 1965, page 221)
    • J’emprunte une allée bordée de fusains et débouche sur la cour centrale où un palefrenier et un maître de manège s'engueulent virilement. — (James Fillol, Une autre gloire : Souviens-toi d'où tu est tombé, Société des Écrivains, 2011, chapitre 23)
    • Après avoir garé la voiture près de la gare, empruntez le GR®20 qui longe l’Agnone. En suivant le fléchage, vous parviendrez à la première cascade après 1h de marche. — (GEOguide Corse 2018, Paris, Gallimard Loisirs, 2017)
  6. (Philosophie) Introduire un mot d’un autre.

Notes[modifier le wikicode]

L’utilisation de de pour la source est vieillie ; aujourd’hui on dit plutôt à.

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Normand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

emprunter \Prononciation ?\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Empêcher.

Références[modifier le wikicode]