fas

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : FAS, Fas, fás, fàs, fås

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

fas \ˈfasː\ masculin ou féminin (l’usage hésite) (pluriel : fasoù \ˈfasːu\)

  1. Face, figure, visage.
    • Sell ar fas vil-ze ! — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, p. 159)
      Regarde-moi ce visage laid-là !

Composés[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Le Dictionnaire étymologique latin [1] le fait dériver de for, fari (« dire ») qui l’apparente à (ou en fait la racine de) fanum (« temple »), fastus (« faste »), feriae (« fête »).
Comparez, à ce titre le grec ancien δίκη, díkê (« droit, justice divine ») et le latin dico (« dire »).
Julius Pokorny le fait dériver d’un radical indo-européen commun *dhes [2] (« lié à dieu ») - au sujet de \dh\ et \f\ voyez « f » - étroitement apparenté à celui qui donne θεός, theós et deus ; il en fait le radical de feriae (« fêtes »), fanum (« temple ») et fastus (« faste »).

Nom commun [modifier le wikicode]

fas \Prononciation ?\ neutre indéclinable

  1. (Religion) Parole divine, ordre de Dieu, droit divin, justine divine, droit naturel, loi divine, destin.
    • fas est… : il est permis par les dieux de… ou que…, il est possible de…, le destin veut que…
    • jus ac fas omne delere, Cicéron : détruire toutes les lois divines et humaines.
  2. Ce qui est ordonné ou permis par les dieux.
    • quo praeter sacerdotes adire fas non est, César : où l'on ne peut entrer, à l'exception des prêtres.
    • leporem gustare fas non putant, César : ils pensent qu'il est pas permis de manger du lièvre.
  3. (Droit) De qui est permis, le juste, le légitime, le bien.
    • fas nefasque confundere, Ovide : confondre ce qui est permis et ce qui est défendu, le bien et le mal.
    • contra quam fas erat amore capta, Cicéron : éprise d'un amour illégitime.

Antonymes[modifier le wikicode]

  • nefas, tabou, interdit par les dieux.
  • jus, justice des hommes.

Références[modifier le wikicode]

Same du Nord[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe [modifier le wikicode]

fas /fɑs/

  1. À nouveau, de nouveau.
    • Jua, jus don háliidat molsut ruovttoluotta oažžut almmolaš ásahusain boastta fas báberhámis, de fertet várašit iežat dan vuostá ahte oažžut boastta digitálalaččat. — (eid.difi.no)
      Oui, si tu désires revenir en arrière [changer en retour] pour recevoir le courrier des institutions publiques de nouveau en version papier, tu dois te désinscrire du courrier électronique [te désinscrire contre [le fait] que tu reçoives le courrier électroniquement].
  2. Pour ce qui est de, en ce qui concerne.
    • Ja máŋga oahpaheaddji leat muitalan ahte báikkálaš kultuvra fas lei amas sidjiide. — (Skuvla.info)
      Et beaucoup d’enseignants ont raconté qu’en ce qui concernait la culture locale, elle leur était inconnue.

Synonymes[modifier le wikicode]

À nouveau :

Wolof[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

fas

  1. Cheval.

Prononciation[modifier le wikicode]