frai

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal sans suffixe de frayer (« féconder » ou « frotter »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
frai frais
\fʁɛ\

frai \fʁɛ\ masculin

  1. (Pisciculture) Action de frayer.
    • Les champs d'algues et les zones intertidales contribuent à la qualité de l'eau, facilitent la décomposition des matières organiques et constituent des sites de frai et d’alevinage. — (« Examen des pêcheries dans les pays de l'OCDE : Politiques et statistiques de base », OCDE, 2003, chap. III-20 (Japon))
    • À l’époque du frai, les brochets mâles se bagarrent souvent entre eux pour obtenir les faveurs d’une grosse femelle. — (Yves Grégoire, Sélection naturelle, Le Chasseur français, mai 2017)
    • Sandres et perches visent plutôt les alevins de l’année, des juvéniles qui s’emplissent à bon compte la panse d’œufs lors du frai de leurs aînés. — (Yves Grégoire, Ce qui change avec l’arrivée du printemps, Le Chasseur français, mai 2017)
  2. Fraie, période du frai (1), de reproduction des poissons.
    • Si la pêche du sandre est théoriquement possible toute l'année, les deux meilleures périodes semblent être la fin du printemps, juste après le frai, puis l'automne. — (Pascal Durantel, Pêche, l'encyclopédie, page 230, Éditions Artemis, 2003)
  3. (Par analogie) Période de reproduction des amphibiens.
    • À l'époque du frai, il pousse spontanément un petit cri peu harmonieux, qui participe de l'aboiement du roquet et du pépiement du poussin. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
  4. Œufs de poisson mêlés avec ce qui les rend féconds.
    • Au commencement du printemps, le poisson quitte le Rhône pour les marais, afin d'y déposer son frai; on le pêche alors dans les roubines, […]. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 84)
    • Les géniteurs déposent leur frai sur les tiges de roseaux ou les branches immergées, le tout dans à peine quelques centimètres d’eau. — (Yves Grégoire, Ce qui change avec l’arrivée du printemps, Le Chasseur français, mai 2017)
  5. (Par analogie) Œufs des batraciens.
    • Du frai de grenouilles, de crapauds, de salamandres.
  6. (Par extension) Petits poissons dont on peuple les étangs.
  7. Usure subie par les pièces de monnaie à force de circuler.
  8. Prélèvement frauduleux de métal sur une pièce d’or ou d’argent.

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • frai sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déverbal de fraier.

Nom commun [modifier le wikicode]

frai \Prononciation ?\ masculin

  1. Cassage, action de briser.

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

frai masculin

  1. Variante de fraire.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
frai fraied

frai \ˈfraj\ masculin

  1. (Argot) (Familier) Ami, frangin, frère, poteau (à Pont-l’Abbé).
    • — N’out ket bet morse e Lok-Tudi, frai ? Neuze, n’anavezez netra. — (Youenn Drezen, Skol-louarn Veig Trebern III, Éditions Al Liamm, 1974, p. 15)
      — Tu n’es jamais allé à Loctudy, frangin ? Alors, tu ne connais rien.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]