gaffe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : gaffé, gáffe

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) De l’ancien occitan gaf (« crochet »), déverbal de gafar voir gaffer, gaber.
(Argot) (Par ellipse) De faire gaffe (« faire attention »). Issu de l’ancien français guetter (« surveiller »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gaffe gaffes
\ɡaf\

gaffe \ɡaf\ féminin

  1. Perche munie d’un crochet à une extrémité pour attirer à soi quelque chose.
    • Il faillit cette fois se noyer, et Muscade dut le pousser jusqu’à la berge à l’aide d’une gaffe. — (René Fallet, Le braconnier de Dieu, 1974, Bibliothèque du temps présent, page 62)
    • Il l’aidait à porter les lignes serrées en spirale, la gaffe, le harpon, ou la voile roulée autour du mât. — (Ernest Hemingway, Le Vieil Homme et la mer (1952))
  2. (Familier) Bêtise.
    • Je suis assommé, M. Havard est en train de faire gaffe sur gaffe ! Cet homme va décidément trop vite en besogne. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, Les Souliers du mort, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 959)
    • Mme Verdurin, voyant que Swann était à deux pas, prit cette expression où le désir de faire taire celui qui parle et de garder un air innocent aux yeux de celui qui entend, se neutralise en une nullité intense du regard, où l’immobile signe d’intelligence du complice se dissimule sous les sourires de l’ingénu et qui enfin, commune à tous ceux qui s’aperçoivent d’une gaffe, la révèle instantanément sinon à ceux qui la font, du moins à celui qui en est l’objet. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, pages 126-127)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir erreur (2)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gaffe gaffes
\ɡaf\

gaffe \ɡaf\ masculin

  1. (Argot) (Prison) Gardien de prison.
    • Y a pas plus travailleur que moi. […]. Mêmes les gaffes... oh! pardon, même ces messieurs les surveillants pourraient en témoigner : si j’ai le sang vif, je suis courageux. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 153)

Synonymes[modifier le wikicode]

Interjection [modifier le wikicode]

gaffe

  1. (Familier) Attention !

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe gaffer
Indicatif Présent je gaffe
il/elle/on gaffe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je gaffe
qu’il/elle/on gaffe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
gaffe

gaffe \ɡaf\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de gaffer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de gaffer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de gaffer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de gaffer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de gaffer.

Prononciation[modifier le wikicode]


Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français gaffe.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gaffe
\ɡæf\
gaffes
\ɡæfs\

gaffe \ɡæf\

  1. Gaffe, erreur embarrassante.

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir error

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (États-Unis) : écouter « gaffe [ɡæf] »
  • États-Unis (New Jersey) : écouter « gaffe [Prononciation ?] »