râle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : rale, râlé

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (Date à préciser) Déverbal sans suffixe de râler.
(Nom commun 2) (Date à préciser) Apparenté au premier en raison du cri rauque caractéristique de l’espèce ; l’anglais rail est apparenté à railler, le tchèque chřástal à chrastit (« faire un bruit de crécelle »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
râle râles
\ʁɑl\

râle \ʁɑl\ masculin

  1. Action de râler, bruit qu’on fait en râlant.
    • […] il y eut un silence funèbre entre ces trois hommes, silence interrompu seulement par le râle sourd du mourant, dont l’agonie commençait. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    1. (Médecine) (En particulier) Bruit anormal que l’on perçoit, à l’auscultation, dans les voies respiratoires et ce quel qu’en soit la cause.
    • C’est Laennec qui donna le nom de râles aux bruits respiratoires anormaux.
    • L’auscultation révèle à gauche des râles crépitants nombreux au centre, muqueux en dessous, gros et gargouillants au bas. À droite des râles crépitants fins dans la moitié inférieure. Jusqu’ici les mouvements respiratoires ont été normaux. Je diagnostique avec assurance une bronchite double sans miliaires et sans hépatisation ; l’expectoration abondante est visqueuse et muqueuse. — Le 14, la malade crache toujours plus ; mais le bas du poumon gauche devient mat, et ses râles consonnants avec résonnance de la voix. Le soir un second frisson. Le 15, la bronchorrhée est purulente et les crachats gros et nummulaires. Abondante transpiration. Dès ce moment, la bronchite entre dans une période de résolution apparente et il se fait un temps d’arrêt. Vers le 26, la fièvre se relève plus vive encore, et la colliquation commence avec les sueurs, la diarrhée et le marasme rapide. — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)
    • […] ce cauchemar dont j’avais si peur et que j’identifiais plus ou moins avec le ronflement de mon père, souffle rauque entendu parfois la nuit, bruit sinistre qui me semblait venir directement d’outre-tombe et que je confonds maintenant avec le râle de son agonie. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 113.)
  2. (Figuré) Bruit rauque rappelant le râle d’un humain.

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
râle râles
\ʁɑl\
Le râle à joues brunes.
Un râle d’eau.
Un râle des genêts.

râle \ʁɑl\ masculin

  1. (Ornithologie) Espèce d’oiseau, petit échassier de la famille des rallidés.
    • […] on voyait s’enlever par compagnies les « tinamous, » sorte de bartavelles particulières aux Pampas, des gelinottes noires, une espèce de pluvier, nommé « teru-teru, » des râles aux couleurs jaunes, et des poules d’eau d’un vert magnifique. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Le râle fit un effort, battit l’air de ses ailes rouges. Il était était déjà à une disaine de mètres. Ses longues pattes jaunes rasaient la cime des fougères. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 38.)
    • Il est associé à une cour de canards « Colvert » dont la représentation n’est pas dans le détail conforme à la réalité, ainsi qu’à un « râle », oiseau aux longues pattes fines, dépeint à droite de la composition. — (Musée des beaux-arts de Troyes, Tableaux flamands et hollandais : Collections du Musée des beaux-arts de Troyes, 1990)

Notes[modifier le wikicode]

En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l'espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l'espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe râler
Indicatif Présent je râle
il/elle/on râle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je râle
qu’il/elle/on râle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
râle

râle \ʁɑl\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de râler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de râler.
    • Dans ce cas, et dans l’ordre d’apparition des manifestations sonores à l’écran des journaux télévisés, il ralouille, râle, s’exclame, gronde, tonne, menace fermement, menace avec nuances, tonne, gronde, s’exclame, râle, ralouille et retourne au travail. — (Luc Baron, Neal Caffrey nous cache quelque chose, 2017, page 37)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de râler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de râler.
  5. Deuxième personne du singulier du présent de l’impératif présent de râler.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • râle sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]