renommée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Participe passé féminin substantivé de renommer → voir renom.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
renommée renommées
\ʁə.nɔ.me\

renommée féminin

  1. Renom, réputation.
    • L'anthroponymie, la renommée, le corps et son action sont exprimés de manière comparable au sein d'un même rang social. Tous les milieux utilisent les mêmes outils pour s'identifier, le nom, la fonction, la renommée, mais chacun en usent avec leurs propres champs lexicaux. — (Carole Faucher, Décliner son identité à Paris du XIIIe au XVe siècle, 2008)
    • Le nom illustre que je porte, et auquel j’ai su donner le plus grand éclat, devient un titre de honte et de reproche ; je perds ma renommée, mon honneur et même la perspective d’une grandeur que les empereurs ont peine à atteindre. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Ils pensent en effet que le luxe vestimentaire est proportionnel à l'importance et à la renommée d'un individu. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Par extension) Le personnage qui jouit de cette renommée.
    • S’il est glorieux d’épouser une grande renommée, on s’aperçoit bientôt qu’un homme supérieur est, en tant qu’homme, semblable aux autres. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  3. Voix publique qui annonce quelque action, quelque évènement remarquable, qui répand l’éloge ou le blâme sur quelque personnage.
    • J’ai appris cette action, ce grand évènement par la renommée.
    • Je n’en fus instruit que par la renommée.
  4. (Mythologie) Être mythologique et allégorique, représenté sous les traits d’une déesse embouchant la trompette.
    • Grasset n'est pas de ceux qui ont fait retentir avec toute la puissance et tout l'éclat de leur aimable médiocrité le pavillon des cuivres engorgés de la Renommée ; la Déesse aux cent bouches polluées par toutes les irrumations littéraires et artistiques n'est s'est pas plus souciée de sa gloire, que lui ne s'est préoccupé des complaisantes fanfares et sonneries de cette vieille buccinatrice. — (Octave Uzanne, « Les Artistes originaux : Eugène Grasset, illustrateur, architecte et décorateur », dans la revue L'Art et l'Idée, Paris : chez A. Quantin, 1892)

Dérivés[modifier]

Expressions[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe renommer
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
renommée

renommée \ʁə.nɔ.me\

  1. Participe passé féminin singulier de renommer.

Forme d’adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin renommé
\Prononciation ?\
renommés
\Prononciation ?\
Féminin renommée
\Prononciation ?\
renommées
\Prononciation ?\

renommée \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de renommé.

Prononciation[modifier]

Références[modifier]