tête de Turc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Locution composée de tête, de et Turc. Cette locution est inspirée de l’attraction des foires françaises de la fin du XIXe siècle qui permettait de mesurer sa force en frappant sur une tête coiffée d’un turban, rappelant l’image stéréotypique d’un Turc.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tête de Turc têtes de Turc
\tɛt də tyʁk\

tête de Turc \tɛt də tyʁk\ féminin

  1. (Désuet) Sorte de dynamomètre, servant de jeu dans les foires, où la partie sur laquelle on frappe a la forme d’une tête coiffée d’un turban.
  2. (Figuré) Personne cible de toutes les moqueries et les méchancetés.
    • Avec ces gens sans esprit, prompts à la colère et aux paroles vilaines, il avait beau jeu. C’étaient ses plastrons et ses têtes de Turc. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, pages 43-44)
    • Soit que Forcheville sentant que Saniette, son beau-frère, n’était pas en faveur chez eux, eût voulu le prendre comme tête de Turc et briller devant eux à ses dépens, soit qu’il eût été irrité par un mot maladroit que celui-ci venait de lui dire, et qui, d’ailleurs, passa inaperçu pour les assistants […] — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 117)
    • Savez-vous ce qu’est le bagne pour les « têtes de turc » comme moi ? Le pays de la perpétuelle délation. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, page 36, Les éditions de France, 1928)
  3. (Par extension) Bouc émissaire ; personne sur qui est rejetée une faute et sur qui en retombent les conséquences.
    • Il s’est retrouvé malgré lui la tête de Turc de cette affaire.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]