yun

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : yün

Conventions internationales[modifier]

Symbole[modifier]

yun

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du bena (Nigeria).

Références[modifier]

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

Emprunté au latin jejunium.[1]

Nom commun[modifier]

yun \ˈjỹːn\ masculin (pluriel : yunioù)

  1. Jeûne, abstention totale volontaire d’aliments : .
    • Pa vez erruet « devez ar yun », ez en em vod ar venecʼh en eul lecʼh dibabet, da serr-noz. (Remont Jestin, Ar Bouddha hag ar vouddhaadegez, in Gwalarn, niv. 95-96, Here-Du 1936, p. 69)
      Lorsque le jour du jeûne arrive, les moines se rassemblent dans un lieu choisi, à la tombée de la nuit.
    • D’ar sul 26 a viz Ebrel da noz ez eus bet divizet da ehaniñ gant an yun. (Fabien Lécuyer, Echu gant yun ar Ghjuventù Independentista in Ya !, niv. 517, 8 Ebrel 2015, p. 2)
      Le dimanche 26 avril au soir, il a été décidé de cesser le jeûne.
  2. (En particulier) (Religion catholique) Abstention de viande en ne faisant qu’un repas dans toute la journée.
    • Ar yun eo, dreist-oll, pinijen ar cʼhoareiz (Yann-Vari Perrot, Erwan ar  Moal, Bue ar Zent, Montroulez, 1912, p. 163)
      C’est le jeûne, principalement, la pénitence du carême.
    • Ouspen ar yuniou ordrenet gant an Ilis, e ree cʼhoas cals a reall [...]. (Buez ar Saent, traduit par Glaoda Marigo, Quemper, 1837, p. 63)
      En plus des jeûnes ordonnées par l’église, il en faisait beaucoup d’autres.

Dérivés[modifier]

Forme de verbe[modifier]

yun \ˈjỹːn\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de yunañ.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif de yunañ.

Références[modifier]

  1. Victor HenryLexique Étymologique des termes les plus usuels du Breton Moderne, 1900