ïambe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : iambe

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin iambus issu du grec ἴαμβος, ḯambos.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
ïambe ïambes
/jɑ̃b/

ïambe /jɑ̃b/ masculin

  1. (Prosodie ancienne) Pied de deux syllabes dont la première est brève et la dernière longue.
    • Le dernier pied de ce vers est un ïambe.
    • Si l’on prononce le mot « pieuse » sur un pied, on s’approche d’un ïambe, la première partie (pi) étant brève et la seconde (euse) plus longue. Mais une plus claire illustration est encore le mot « ïambe » lui-même, constitué d’une syllabe courte, i, suivie d’une longue, ambe. (Wikipédia, « Ïambe »)
  2. Vers dont le second, le quatrième pied sont des ïambes et le sixième un ïambe ou un pyrrhique.
    • Les poètes grecs et les poètes latins ont employé les ïambes dans leurs drames.
  3. (Versification française) Pièce lyrique qui, par le sentiment amer et le ton acerbe, rappelle les ïambes des anciens.
    • Le poète Barbier oppose dans ses ïambes « l’homme qui tue avec le sabre et le canon », que le peuple affectionne, au « doux pasteur de l’humanité » pour lequel il n’est point de haute statue, dont la mémoire est vouée à l’oubli. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  4. Pièce lyrique en même temps que satirique où le vers alexandrin alterne avec le vers de huit syllabes, avec croisement de rimes.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]