barricade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : barricadé

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xvie siècle) De barrique et -ade. Littéralement barrage fait de barriques, le mot « apparaît pour la première fois dans les Commentaires de Blaise de Monluc, le chef de guerre qui commande les troupes royales contre les huguenots en Guyenne dans les années 1570 ». (Révolutions, quand les peuples font l’histoire, ouvrage collectif dirigé par Mathilde Larrère (Belin)) Le TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (barricade) souligne également une possible influence des verbes barrer et barriquer, « fermer avec des barriques, barricader » en moyen français, et la parenté avec le savoyard barricadâ, « fermer ou consolider avec une ou plusieurs barres ». Utilisé d'abord (XVIe siècle) dans un sens militaire pour désigner un amoncellement d'objets formant un retranchement, barricade désigne ensuite des « chaînes qu'on tend aux avenues des rues des villes, barriques, ou autres choses qu'on met aux avenues des rues pour se défendre et arrêter l'effort des ennemis » (Richelet, Dictionnaire français 1680), le mot connaît la gloire littéraire avec Victor Hugo: 338 emplois de barricade ou barricader dans Les Misérables! (Christiane Demeulenaere-Douyère, Vous avez dit « barricade »?)

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
barricade barricades
/ba.ʁi.kad/

barricade /ba.ʁi.kad/ féminin

  1. Retranchement qu’on fait avec des barriques remplies de terre ou avec des pieux, des chaînes, des pavés, etc. pour se défendre, pour se mettre à couvert de l’ennemi.
    • Quelques habitants avaient cru devoir barricader les portes de la ville ; mais Henri IV s'écria : Plus de barricades ! S'ils ne croient pas à mon pardon ou s'en jugent indignes, qu'ils accompagnent l'ambassadeur d'Espagne ou le cardinal légat. (César Cantu, Histoire universelle, 1855)
    • Deux cents barricades sont formées en un instant; on les pousse jusqu'à cent pas du Palais-Royal. Tous les soldats, après avoir vu tomber quelques-uns des leurs, reculent et regardent faire les bourgeois. Le parlement en corps marche à pied vers la reine, à travers les barricades qui s'abaissent devant lui, et redemande ses membres emprisonnés. (Voltaire, Le Siècle de Louis XIV)
    • Il n'y a plus de motifs de lutte. M. Lanza, qui préside, fait sur-le-champ afficher une proclamation où il demande au peuple la destruction des barricades, afin que le parlement puisse s'ouvrir paisiblement.[…]. Tout doit rentrer dans l'ordre. Il faut renverser les barricades. Plus de combats ! plus de sang inutile à répandre ! (Louis-Antoine Garnier-Pagès, Histoire de la révolution de 1848, 1861)
    • En moins d'une heure vingt-sept barricades sortirent de terre dans le seul quartier des halles.[…] Au centre était cette fameuse maison n° 50, qui fut la forteresse de Jeanne et de ses cent six compagnons, et qui, flanquée d'un côté par une barricade à Saint-Merry, et de l'autre par une barricade à la rue Maubuée, commandait trois rues. (Victor Hugo, Les Misérables)
    • La chaussée, couverte de neige, était bloquée par une barricade et des deux côtés de l'étroit passage des sentinelles veillaient, la mitraillette sur la poitrine. (Alexandre Tchakovski, C'était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
  2. (Figuré) Tout ce qui fait obstacle ou peut protéger.
    • Il n’empêche que Chateaubriand, Lamartine, Hugo (sans parler des autres) sont de gigantesques barricades à eux seuls contre l’ignorance, la bêtise et la régression en cours. (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 451)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe barricader
Indicatif Présent je barricade
il/elle/on barricade
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je barricade
qu’il/elle/on barricade
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
barricade

barricade /ba.ʁi.kad/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de barricader.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de barricader.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de barricader.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de barricader.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de barricader.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Anglais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français barricade.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
barricade
/ˌbæɹɪˈkeɪd/
barricades
/ˌbæɹɪˈkeɪdz/

barricade /ˌbæɹɪˈkeɪd/

  1. Barricade.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

barricade transitif

  1. Barricader.

Néerlandais[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du français barricade.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Nombre Singulier Pluriel
Nom barricade barricaden
Diminutif

barricade

  1. (Toutes acceptions) barricade

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  • Pays-Bas : écouter « barricade »