chaux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin calx, calcis.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Invariable
chaux
/ʃo/
Seau contenant du mortier à base de chaux (2).

chaux /ʃo/ féminin invariable

  1. (Chimie) (Vieilli) ou (Familier) Ancienne dénomination de calcium, dans des dénominations de corps chimiques.
    • On a employé aussi comme bain oxydant des phosphates de potasse, de soude, de chaux ou d'alumine en proportion variable …. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Tous deux conclurent que Rockall est constitué par une roche spéciale exceptionnellement sodique presque dépourvue de chaux et de potasse. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. (Géologie) (Jardinage) Alcalin fort, obtenu par la décarbonatation à haute température, durant un temps long, de roches calcaires.
    • D’autre part, ces moellons de diverse taille, sont liés par un ciment […]. Le ciment, dit-il, est composé de chaux, de sable et d’eau ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Elhamy, cependant, se couchait dans sa chambre nue aux murs blanchis à la chaux, sur le lit rustique en bois peint. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Les propriétés fongicides du cuivre sont connues depuis plus de 80 ans. La bouillie bordelaise à base de sulfate de cuivre et de chaux est toujours utilisée contre le Mildiou de la vigne. (CUIVRE; p.191; Index phytosanitaire de l'ACTA ; 1977)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

  • chaux vive → celle qu’on a débarrassée de son acide carbonique en la chauffant à grand feu dans des fours à chaux.
  • chaux hydratée → chaux vive sur laquelle on a versé de l’eau, qui l’échauffe, la dissout et forme avec elle une pâte fine et blanche douée de qualités alcalines très énergiques.
  • chaux éteinte, c’est la même chose que la chaux hydratée, lorsqu'elle est refroidie.
    C’est avec la chaux éteinte et le sable qu’on forme le mortier le plus solide.
  • chaux hydraulique, celle qui durcit sous l’eau.
  • pierre à chaux → fragments ou morceaux de marbre et plutôt encore de pierre à bâtir commune qu’on veut réduire à l’état de chaux vive. → voir castine
  • bâti à chaux et à sable
  • bâtir à chaux et à sable : bâtir très solidement
  • chaux métallique, tous les oxydes métalliques, de couleur plus ou moins blanche, obtenus en exposant les métaux à l’action du feu.
    Était à lui par hyménée conjointe à chaux et à ciment. — (Paul Scarron, Virg. travesti, dans Leroux, Dictionnaire comique.)
  • chaux maigre, celle qui n'augmente pas au contact de l’eau.
    On dit dans le sens opposé chaux grasse.
  • lait de chaux, blanc de chaux, chaux éteinte étendue d’assez d’eau pour s’étaler avec le pinceau et couvrir les murs comme un badigeon.
  • eau de chaux, eau qui tient de la chaux en dissolution.
  • four à chaux

Variantes dialectales[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

chaux /Prononciation ?/ masculin

  1. (Archaïsme) Variante de chaud.
    • On ne construit les bassins de ciment que par un temps chaux et serein, la pluie y est contraire ; […] (L. Liger, Le jardinier fleuriste, page 317, 1811)

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • France  : écouter « chaux [ʃo] »

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]