choléra

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : cholera, Cholera

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin cholera → voir colère, colérique et cholérique.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
choléra choléras
/kɔ.le.ʁa/

choléra /kɔ.le.ʁa/ masculin

  1. (Médecine) Maladie caractérisée par des vomissements et des déjections de bile douloureuses et fréquentes, avec anxiété générale, altération profonde de la physionomie, crampes et syncopes.
    • Le docteur Léo, de Varsovie, avait aussi recommandé cette préparation dans le choléra de Pologne, et il passait même à ses yeux pour un remède héroïque et presque spécifique. (Du sous-nitrate de bismuth dans le traitement des diarrhées rebelles., dans Encyclographie des sciences médicales, Vol. 6 à 8, 1833, p.171)
    • Les maisons peuvent brûler, les fortunes sombrer, les pères revenir de voyage, les empires crouler, le choléra ravager la cité, l’amour d’une jeune fille poursuit son vol, comme la nature sa marche. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Rien n'était plus naturel : elle avait successivement perdu deux fils ; l'un, Gustave marquis d'Aiglemont, était mort du choléra. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832-1842)
    • A la guerre civile se joignit le choléra, qui, en 1832, dévasta le monde. Casimir Périer succomba victime de l'épidémie. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]