profond

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin profundus. Orthographié profont en ancien français, le « d » a été rajouté après pour mieux refléter l’origine latine.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin profond
/pʁɔ.fɔ̃/
profonds
/pʁɔ.fɔ̃/
Féminin profonde
/pʁɔ.fɔ̃d/
profondes
/pʁɔ.fɔ̃d/

profond /pʁɔ.fɔ̃/ masculin

  1. Qui a une cavité considérable ; dont le fond est éloigné de la surface, de l’ouverture, du bord, etc.
    • La grande forêt des Ardennes est une des plus chargée de mystères. Dans sa partie orientale, elle couvre un plateau accidenté coupé de vallées et de ravins profonds. (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.130)
    • Puits profond. — Précipice profond. — Rivière profonde.
  2. (En particulier) (Agriculture) Qui plonge très loin dans la terre.
    • La terre destinée à recevoir des betteraves doit être préparée par deux ou trois labours très profonds. (Jean-Antoine Chaptal, Mémoire sur le sucre de betterave, Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 1, 1818 (pp. 347-388))
    • Cet arbre a jeté de profondes racines.
  3. (En particulier) (Anatomie) Qualifie les muscles situés plus loin sous la peau que les autres.
  4. (En particulier) Qualifie une blessure, une plaie qui pénètre fort avant dans les chairs.
    • Les indications des radiographies du crâne sont limitées aux suspicions d’embarrure et aux plaies profondes. (Philippe Labrune, Urgences pédiatriques, vol.1, Pathologies : clinique, examens, stratégies, gestes, p.1337, ESTEM/De Boeck, 2004)
  5. Qui se prolonge, s’étend loin en arrière.
    • Comme la disposition profonde et serrée de leurs rangs ne leur permettoit pas de rester long-temps dans cette situation, le comte d’Angus, qui commandoit l’avant-garde, essaya de changer de place et de se replier sur le centre. (William Robertson,Histoire d’Écosse, traduit par M. Campenon, tome I, Paris, page 148)
  6. Qualifie une salutation, une révérence, une inclination faite en se courbant extrêmement bas.
  7. (Figuré) Qui est difficile à pénétrer, à connaître.
    • La physionomie de la Renaude prit une expression de gravité et de tristesse profonde. (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Ces idées n’ont rien de très profond.
    • Ce que vous dites là est trop profond pour moi.
    • Ce sont des choses si profondes que la plupart des hommes n’y entendent rien.
  8. Qui pénètre fort avant dans la connaissance des choses.
    • Un profond savoir. — Une profonde érudition. — Une profonde perspicacité — Une thèse profonde.
    • (Par extension)Un penseur profond. — Un profond mathématicien. — Un profond politique.
  9. (Par extension) Qui met beaucoup de réflexion et de calcul dans ses desseins.
    • Un profond scélérat.
  10. Qui est grand, extrême dans son genre; en parlant tant des choses physiques que des choses morales.
    • Si profond était le fossé entre la bourgeoisie manufacturière et les ouvriers du textile que les luttes révolutionnaires, dans Sedan, prirent comme nulle part ailleurs le caractère d'un conflit entre classes. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
    • Obscurité profonde. — Nuit profonde.
    • Profond silence. — Profond sommeil.
    • Profond respect. — Profonde mélancolie. — Profonde ignorance.
    • Tes yeux sont si profonds qu’en me penchant pour boire j’ai vu tous les soleils y venir se mirer... (Louis Aragon, Les yeux d’Elsa)
  11. (Spécialement) Qualifie la réalité d'un isolement de la fréquentation, du commerce des hommes.
    • Solitude profonde, retraite profonde.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Qui se prolonge, s’étend en arrière

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
profond profonds
/pʁɔ.fɔ̃/

profond /pʁɔ.fɔ̃/ masculin

  1. (Soutenu) Profondeur.
    • Du profond des enfers.
    • Il est tombé au plus profond du gouffre.
    • Du plus profond de mon cœur.
    • Du profond de ma tristesse.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Canada (Montréal) - profond : écouter « profond »

Références[modifier | modifier le wikicode]