crépuscule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin crepusculum de même sens, diminutif de creper (« obscur ») soit la « petite obscurité ».

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
crépuscule crépuscules
/kʁe.pys.kyl/
Le crépuscule. (1)

crépuscule /kʁe.pys.kyl/ masculin

  1. Lumière incertaine ou faible qui reste après le coucher de soleil jusqu’à ce que la nuit soit entièrement tombée.
    • Ainsi, d'aurore radieuse en crépuscule mélancolique, la petite Yasmina avait vu s'écouler encore un printemps, très semblable aux autres, qui se confondaient dans sa mémoire. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Il était huit heures. En cette saison, le crépuscule jette alors ses dernières lueurs. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Dans ces régions le crépuscule n’existe pas ; dès que le soleil a disparu, la nuit est complète. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • …la discussion ne paraissant point épuisée, ils continuèrent, dans le crépuscule qui tombait, à marcher en devisant. (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Extrêmement rare) Celle qui précède le lever du soleil et qu’on appelle plus ordinairement aube ou aurore.
    • Les laudes se chanteront à la pointe du jour, et on les sonnera, s'il est possible, dès le crépuscule. (Lettre huitième d'Abélard à Héloïse, traduction de Octave Gréard, vers 1879)
    • Le jour venait. […]. Les pailles, dont les couches épaisses recouvraient entièrement le sol de la cour, se doraient peu à peu d'un jaune pâle sous la lueur grandissante du crépuscule. (Jules Case, La Fille à Blanchard, 1886)
  3. (Figuré) Ce qui décline, ce qui est près de disparaître.
    • …c'est ce que nous savons déjà : nous avons traversé cette longue nuit du Moyen-Âge, qui s'écoule entre deux crépuscules, entre les dernières lueurs de la civilisation ancienne et la première aube de la civilisation moderne. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]