aube

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Aube, a’ube

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Nom 1) (1080) Du latin alba « de couleur blanche », l’aube étant le moment où le ciel blanchit. → voir albus
(Nom 2) (fin xie siècle) Du latin alba, « tunique blanche ».
(Nom 3) (1283) « Planchette reliant les arçons de la selle ». Ancien français auve, puis aube, probablement du latin alăpa, « soufflet, claque, gifle ». La forme aube paraît être due à une confusion avec les précédents. Sinon peut-être de palette ou du latin alvus (« ventre »). ; (1080) alve.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
aube aubes
/ob/

aube /ob/ féminin

  1. Moment où la lumière du soleil levant commence à blanchir.
    • Au réveil, dans les premières blancheurs de l’aube apparaît un fleuve qui tourne sous ses fumées matinales […] (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol. 2, 1866)
    • Dès l’aube, tout Tarascon était sur pied, encombrant le chemin d’Avignon. (Alphonse Daudet, Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon)
    • Souvent, la nuit, par les beaux clairs de lune, il se levait et restait à l’affût jusqu’à l’aube. (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Ils attendent l’aube stoïquement, devant un café-crème ou, favorisés par la chance, font parfois la rencontre d’un compatriote qui leur paie à souper. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
    • Enfin, l’aube, une aube splendide, mauve comme en plein été, nous fouetta. La détente fut délicieuse. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Pas un détenu qui ne se retourne le soir sur sa paillasse à l’idée que l’aube peut être sinistre, qui ne s’endort sans souhaiter qu’il ne se passe rien. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Il est expédient de bifurquer à faux pour dérouter les pillards qui braconnent les tenderies dès l’aube, avant le propriétaire. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
  2. (Figuré) Commencement, début.
    • L’éducation moyenne atteignait un niveau extraordinaire, et, à l’aube du XXe siècle, on trouvait relativement peu de gens, dans l’Europe occidentale, qui ne sussent lire et écrire. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921, page 407)
    • D’ailleurs, à quelques signes, on pourrait croire que l’aube de la sincérité commence à poindre. (Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc, Entretiens sur l’architecture)
  3. (Littérature) Poésie lyrique du Moyen Âge (« alba ») ayant pour thème la séparation au point du jour de deux êtres qui s’aiment.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
aube aubes
/ob/

aube /ob/ féminin

  1. (Vêtements) Vêtement religieux de toile blanche serré aux reins par un cordon.
    • Une file de religieux en aube, le père prieur en tête, sortit de la sacristie et se dirigea vers la porte de l’église. (Joris-Karl Huysmans, L’Oblat)
    • Dans le tohu-bohu de la sacristie m’échoyai l’honneur d’aider le prêtre à se vêtir des ornements. Je présentais l’amict, l’aube, l’étole. Je veillais à la pose de la chasuble. (Yanny Hureaux, Bille de chêne : Une enfance forestière, Jean-Claude Lattès, 1996)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 3[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
aube aubes
/ob/
Bateau à aubes.

aube /ob/ féminin

  1. Planche fixée à la circonférence d’une roue de moulin à eau ou d’un bateau à vapeur et sur laquelle s’exerce l’action du liquide.
    • Les aubes d’un moulin.
    • Roue à aubes.
    • Un bateau à aubes.
    • La courbe des aubes se raccorde tangentiellement avec la circonférence de la roue. (Jean-Victor Poncelet, Mémoire sur les roues hydrauliques à aubes courbes, mues par-dessous, 1827)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 4[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
aube aubes
/ob/

aube /ob/ masculin

  1. (Botanique) Peuplier blanc (Populus alba), ou ypréau, arbre à feuilles caduques de la famille des Salicacées.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

  • aube sur Wikipédia Article sur Wikipédia
  • aube sur Wikiquote Article sur Wikiquote

Références[modifier | modifier le wikitexte]