portail

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin porta (« porte »).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
portail portails
/pɔʁ.taj/
Le portail de l’Église. (2)
Le portail d’un pré. (3)
Détail d’un portail sur l’Australie. (5)

portail /pɔʁ.taj/ masculin

  1. Grande porte.
    • Il faut ouvrir le portail pour faire entrer la voiture.
  2. (En particulier) La grande porte d’une église avec tout son appareil architectural.
    • La statue du saint est placée sur un meneau divisant en deux parties la porte du portail principal. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
  3. Porte d’entrée d’un terrain.
    • (Ironique)Pour l’Europe, New York représentait l’Amérique ; pour l’Amérique, elle était le portail de la terre. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 210, Mercure de France, 1921)
  4. Porte permettant le passage d’un véhicule, pour entrer dans un garage.
  5. (Internet) Page d’accueil d’un site permettant à l’internaute d'accéder à des ressources et services propres et extérieurs au site.
  6. (Internet) Site web qui est une ouverture, un point d’entrée, vers d’autres sites internets, ou intranets.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]