aboucher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Dérivé de bouche avec le préfixe a- et la désinence -er. Les nombreuses acceptions d’aboucher ont disparu, pour la plupart, et celles qui ont subsisté sont désuètes ou recherchées.
Au XVIIe siècle, on ne trouvait plus que deux emplois principaux : mettre bouche (ouverture) contre bouche, en parlant d’objets, et (se) mettre en relation, en parlant de personnes.

Verbe [modifier]

aboucher \a.bu.ʃe\ 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’aboucher)

  1. (Transitif) (Vieilli) Faire trouver plusieurs personnes dans un lieu pour qu’elles confèrent ensemble.
    • Il faut les aboucher.
  2. (Pronominal) Entrer en communication avec quelqu’un.
    • Il s’est abouché avec un client potentiel, s’aboucher avec quelqu’un, nous devons nous aboucher au premier jour.
    • Le cercle ne s’étendit pas, mais Logre promit de l’aboucher avec d’autres réunions qu’il connaissait. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • (Figuré)Il visita la Grande Galerie dont il détailla la splendeur, la parqueterie, les pilastres de marbre, les bronzes et les antiques qui paraissaient s’aboucher à travers les trois cent cinquante-sept miroirs. — (Laurent Dingli, Dans l’ombre des Lumières, Flammarion, 2010)
    • Les patriotes de droite refusaient de s'aboucher avec eux [les communistes] ; mais la gauche non communiste n'aurait pas répugné à un raprochement. — (Simone de Beauvoir, La force de l'âge, Gallimard, 1960, p. 647)
  3. (Pronominal) (Anatomie) Pour un tube, rejoindre à une extrémité ; communiquer en parlant de deux vaisseaux.
    • L’uretère s’abouche dans la vessie.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]