argile

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin argilla (« argile »).

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
argile argiles
\aʁ.ʒil\
De l’argile. (2)

argile \aʁ.ʒil\ féminin

  1. (Minéralogie) Terre blanchâtre, douce au toucher, composée principalement de silice et d’alumine.
    • Elle contient alors assez de sable pour être perméable et chaude ; assez d’argile pour être aérable, humide, tenace, conservatrice des engrais et favorable à la nitrification. — (Stanislas Meunier & Achille Ernest Oscar Joseph Delesse, La Terre végétale de quoi elle est faite : comment elle se forme, comment on l’améliore, J. Rothschild, 1875)
    • Les grès à Woltzia […] forment dans leur niveau inférieur des bancs compacts et fossilifères où « les couches gréseuses alternent avec des argiles diversement nuancées ». — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 12)
    • Les milieux secs correspondant aux vertisols sont aussi favorables à l’apparition de la palygorskite, alias attapulgite, une argile de formule (Mg,Al,Fe3+)5[Si8O20](OH)2 (OH2)4,4H2O qui peut précipiter dans les pores du sol [Long et al., 1997]. — (Jean-Paul Legros, Les Grands Sols du monde, PPUR presses polytechniques, 2007, page 238)
    • L’humus qui, lié aux argiles, contribue à la qualité de la structure des sols et à leur fertilité, résulte de la transformation de la matière organique. — (Pierre Davet, Vie microbienne du sol et production végétale, Éditions Quae, 1996, p. 143)
    • C'est ce magot à la peau verte qui bedonne et grimace en pure perte. Il fut une poignée d’argile arrachée au Xinjiang, camionnée vers l'usine, pétrie, moulée, qui a pris forme humaine et qu'on a enfournée une fois vernissée. — (Jean-Yves Cendrey, Honecker 21, Éditions Actes Sud, 2013, chap. 3)
    1. (Par extension) Cette terre cuite, utilisée en poterie.
      • Vase d’argile.
      • Statue d’argile.
    2. (Géologie) Roche composée d’au moins 50% de ces minéraux.
      • Argile réfractaire.
  2. (Figuré) Matière dont le corps humain est formé.
    • Tous les hommes sont pétris de la même argile.
    • Dieu qui sort d’une orchidée en terre
      Entre les pétales d’argile
      naît souriante
      la fleur humaine.
      — (Octavio Paz, Liberté sur parole, Gallimard, 1966)
    • Heureusement Dea n’était point de cette argile. La pâte à faire toutes les femmes n’avait point servi pour elle. C’était une nature rare que Dea. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)
  3. (Figuré) Symbole d’une matière plastique, peu solide, par allusion à la statue colossale en métal précieux que, selon la Bible (Livre de Daniel), Nabuchodonosor vit en songe s’effondrer sous une pierre qui vint frapper la partie de ses pieds qui était en argile.
    • Statue d’or aux pieds d’argile.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Composés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Invariable
argile
\aʁ.ʒil\

argile \aʁ.ʒil\ masculin

  1. Couleur gris neutre très pâle, tirant sur le blanc. #EFEFEF

Adjectif [modifier le wikicode]

Invariable
argile
\aʁ.ʒil\

argile \aʁ.ʒil\ invariable

  1. De couleur argile, gris neutre très pâle, tirant sur le blanc. #EFEFEF
Voir la note sur les accords grammaticaux des noms de couleurs employés comme noms ou adjectifs.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « argile [aʁ.ʒil] »
  • (Région à préciser) : écouter « argile [aʁ.ʒil] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]