banlieue

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Banlieue

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'ancien français banlieue, issu du latin médiéval banleuca, « espace d'environ une lieue autour d'une ville, sur lequel s'étendait le ban dans la société féodale ». Banlieue est ainsi apparenté à banal, abandon, aubaine, bande, bannir, etc.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
banlieue banlieues
\bɑ̃.ljø\

banlieue \bɑ̃.ljø\ féminin

  1. (Géographie) Étendue de pays qui entoure une ville et qui en est souvent une dépendance.
    • Nous rencontrons dans la banlieue de pauvres jardinets où les indigènes cultivent quelques légumes, et qu'ils ornent de saules , de sureaux et de groseilliers ; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.35)
    • L'opposition souvent faite entre banlieues françaises, réputées populaires et terres d'exclusion, et les banlieues anglo-saxonnes, réputées pavillonnaires et peuplées par les classes moyennes ou riches, est largement fausse. À Paris, la banlieue qui s'est d'abord développée, dans la première moitié du 19e siècle, est la banlieue bourgeoise (Maisons-Laffitte, Le Vésinet…), et c'est pour la desservir que le chemin de fer est apparu (ligne de Paris à Saint-Germain-en-Laye). — (techno-science.net) [1]
    • De l’autre, ce sont les conflits autour de la définition et du contrôle (c’est-à-dire de l’appropriation) d’espaces d’appartenance collective – ce qu’on appelle de plus en plus, sans précision, « les banlieues », ou « les quartiers » (le pluriel sert à distinguer implicitement cette notion, purement politique, du concept spatial qu’est la banlieue ou le quartier…). — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Des « beurettes » photographiées avec leur accord pour un sujet sur les banlieues ont découvert leur portrait illustrant un article sur les femmes arabes qui se font refaire une virginité avant le mariage. — (Jean-Jacques Cros, Le Journalisme : Pour les Nuls, Edirions First-Gründ, 2011)
    • L'autre jour, un ado, dans les clichés de la mode débile des banlieues, parlait à base de « yo » et de « wesh », ne sachant exprimer sa douleur abdominale : le nouveau beauf en quelque sorte ! — (Patrick Pelloux, On ne vit qu'une fois, Le Cherche Midi, 2014)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1185)[1]. De ban et lieue.

Nom commun [modifier le wikicode]

banlieue \Prononciation ?\ féminin

  1. Banlieue (plus précisément, espace autours des villes dans lequel les autorités avaient jurisdiction).
    • (Géographie) Dedens le banlieue n'estra rechus campions loueis contre home de le kemuigne — (1185[1]. Le, article féminin en Picardie au moyen âge.)

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]