bonhomme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Bonhomme

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Univerbation, composé de bon et de homme.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
bonhomme bonhommes
\bɔ.nɔm\

bonhomme \bɔ.nɔm\

  1. Simple et serviable.
    • Avec son air bonhomme et sa démarche de flâneur, il doit drôlement tromper son monde. — (Roger Borniche, Le ricain, 1979)
    • Heureux donc d’avoir la santé et de fourrer équitablement, M. Félicien emplâtrait la petite pute avec toute sa probité de queutard bonhomme lorsque la chose se produisit. — (Frédéric Dard, SAN-ANTONIO : La pute enchantée, Fleuve noir, 1982)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bonhomme
\bɔ.nɔm\
bonshommes
\bɔ̃.zɔm\
bonhommes
\bɔ.nɔm\

bonhomme \bɔ.nɔm\ masculin (pour une femme, on dit bonne femme)

  1. Homme simple, peu avisé, qui se laisse dominer et tromper.
    • Il fallait voir, le jeudi 10 décembre 1896, tous ces pauvres petits bonhommes et toutes ces pauvres petites bonnes femmes, esthètes infortunés des deux sexes qui, l’œil noyé, tendaient le cou et ouvraient à demi la bouche pour communier en l’honneur d’Ubu.— (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.34)
    • On l’eût même pris pour un bonhomme sans la spiritualité de son regard. — (Jean-Paul Sartre, La Nausée, 1938)
  2. (Familier) Homme d’un âge avancé.
    • Le bonhomme se porte encore bien.
    • Un vieux bonhomme.
  3. (Familier) Homme du peuple ou de la campagne, en particulier paysan (du point de vue de la condition sociale).
  4. Homme courageux, qui ne fuit pas ses responsabilités.
  5. Représentation sommaire d'un être humain par dessin, par bricolage ou autre moyen d’art plastique.
    • Dessiner des bonshommes sur le mur.
    • Faire des bonshommes.
    • Cet ensemble comprend environ une cinquantaine de petits bonshommes, violemment peinturlurés, qui représentent avec aplomb et raideur tout ce qu’il y a de plus aristocratique, de plus distingué, de plus officiel, dans le monde militaire et politique du Royaume-Uni. — (Jules Verne, P’tit Bonhomme, ch. 2, J. Hetzel et Cie, Paris, Illustrations par Léon Benett, 1891)
  6. (Militaire) (Familier) Nom que les officiers et sous-officiers donnent à leurs subalternes.
  7. (Botanique) (Régionalisme) Un des noms vernaculaires de la molène (Verbascum thapsus L.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]